Commerces : le retour en force des épiceries

Commerces : le retour en force des épiceries

Proximité, disponibilité, produits locaux... Voilà ce qu'évoque le métier d'épicier pour nombre d'entre vous. Pour certains, c'est un choix de vie, une reconversion. Un métier unique qui suscite de plus en plus de vocations.

Il y a quelques mois seulement dans cette rue, tous ses locaux étaient vacants. Tous viennent de retrouver des couleurs. Avec à chaque fois la même idée et qu'il eut cru, une épicerie. Commerce de proximité par excellence qu'on croyait condamnée connaît une seconde jeunesse, aussi bien en ville que dans les campagnes. Pour chacun des épiciers que nous avons rencontrés, devenir épicier est le projet d'une vie. Ils ont l'enthousiasme de ceux qui se lancent, mais aussi les doutes et les questions qui vont avec.

Toute l'info sur

Le 20h

Six heures du matin à Bagnols-les-Bains, petit village de Lozère de 300 habitants, le camion de livraison se gare devant l'épicerie de Marion et Nicolas Péan. Réveil matinal pour ce couple qui l'an dernier encore avait une vie totalement différente. Elle était aide-soignante, lui, ouvrier dans l'automobile. "J'ai travaillé plus, mais je suis moins fatigué qu'avant parce que je ne suis pas stressé", se confie Nicolas, cogérant de l'épicerie De la Source. "On prend le temps de vivre. On est avec les gens. On prend le temps avec eux", ajoute son épouse.

Il y a six mois, ils ont tout plaqué, leur travail et leur petite ville de la Sarthe, pour déménager en Lozère avec leurs trois enfants et reprendre cette épicerie. Ils ont divisé leur salaire par deux. Un effort, mais très vite une récompense, car les clients sont nombreux. Des clients qui acceptent de payer un peu plus cher qu'en supermarché en échange d'un service personnalisé et pour des produits de qualité. Comme nouveauté par exemple, des poissons frais fournis par Magne Distribution.

Cette entreprise distribue des produits locaux dans toute la région. Avec sa voiture, son directeur commercial Alexandre Crusco, sillonne la Lozère, le Cantal et l'Aveyron. Ces dernières années, il a vu le nombre d'épiceries explosé. La pandémie a accéléré une tendance, amorcée, il y a plusieurs années déjà. Découvrez la suite de ce reportage dans la vidéo en tête de cet article.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.