Crédit immobilier : des conditions plus souples pour emprunter

Crédit immobilier : des conditions plus souples pour emprunter

Face à l'explosion du nombre de demandes de crédit refusées pendant la crise sanitaire, la Banque de France vient d'assouplir les règles. Cela concerne notamment ceux qui achètent leur logement pour la première fois et les ménages les plus modestes.

Devenir propriétaire. Un jeune couple a bien cru ne jamais y arriver. Pourtant, avec deux CDI et 4 000 euros par mois, leur projet aurait été validé sans souci il y a un an. Alexia et Thomas Ardouin, primo-accédants à Houdan (Yvelines), témoignent : "On a eu deux refus de financement. On était à deux doigts d'arrêter le projet d'achat. Je me suis dit, on va rester locataires, on ne va pas se prendre la tête". En cause, leur taux d'endettement qui dépassait de peu la limite des 33% fixée par le secteur bancaire, devenu intraitable. Une barre devenue obsolète, car le gouvernement vient de la relever à 35%.

Toute l'info sur

Le 20h

Actuellement, le secteur bancaire a donc consenti à assouplir ses règles. Mais pour les salariés des secteurs sinistrés par la crise, un autre problème se pose. Selon plusieurs organismes bancaires, en un an, le nombre de refus d'emprunt immobilier a triplé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter