Crèmes solaires et anti-âge : attention à la date de péremption !

Crèmes solaires et anti-âge : attention à la date de péremption !

Selon une enquête du CNRS, les crèmes solaires et anti-âge contiennent un ingrédient potentiellement dangereux. Quels sont les risques ? Peut-on les éviter ? Notre équipe fait le point.

Elles sont souvent synonymes de départ en vacances : les crèmes solaires. Un incontournable au moment de préparer sa valise. Quiconque qui a déjà eu un coup de soleil, sait qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Problème : le tube dure souvent plus longtemps que vos vacances. Comme tous les produits cosmétiques, les crêmes solaires ou anti-âge ont une date de péremption de douze mois en moyenne.

Toute l'info sur

Le 20h

Dépasser la date limite n'est pas une très bonne idée. En cause : la présence de l'octocrylène. Derrière ce nom, se cache un filtre à UV inoffensif pour l'Homme. Mais avec le temps, ce composé chimique se transforme en un autre : la benzophénone qui est plus dangereuse à long terme. "On est sur un mal invisible. Vous n'allez pas avoir de rougeurs ni de réactions. Par contre c'est à long terme à l'usage, vous augmentez les risques de problèmes de santé comme les problèmes de reproduction ou éventuellement des cancers", explique Kahina Benhebri, fondatrice de l'application Mireille.

Alors que faire ? D'abord, triez votre armoire à pharmacie et jeter les crèmes périmées. Puis se diriger vers des marques qui n'utilisent pas ces composants. Selon ce revendeur, elles seront de plus en plus nombreuses. " Les industriels, les marques vont devoir s'adapter. C'est très positif ce genre d'études qui permet d'être beaucoup plus transparent, plus clair sur ce qu'on met sur la peau et ce qu'on utilise au quotidien", estime Quentin Reygrobellet, directeur de Blissim. Par ailleurs, les produits ne sont pas plus chers l'achat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - "Nous avons encore devant nous des jours difficiles à l'hôpital", prévient Attal

Lire et commenter