Distributeurs de billets : ce que changerait la fusion entre la BNP, le Crédit Mutuel et la Société générale

Distributeurs de billets : ce que changerait la fusion entre la BNP, le Crédit Mutuel et la Société générale

ARGENT - Les distributeurs automatiques de billets sont de moins en moins nombreux, car ils coûtent cher aux banques. L'une des solutions est peut-être la mutualisation. Mais qu'est-ce que cela va changer concrètement ?

En France, on compte environ 48.000 distributeurs automatiques de billets. Un chiffre en constante diminution ce qui n'est pas toujours du goût des consommateurs qui doivent parfois faire plusieurs kilomètres pour trouver un point de retrait compatible avec leur compte. Alors, que diriez-vous si les banques mutualisaient leur guichet automatique ?

Toute l'info sur

Le 20h

C'est justement ce qu'envisagent de faire BNP Paribas, le Crédit Mutuel et la Société Générale. Si vous êtes leur client, vous pourriez donc, sans aucun frais, retirer de l'argent, déposer des chèques ou encore consulter vos comptes. Des services aujourd'hui payants si l'automate n'appartient pas à votre banque. 

L'objectif pour les sociétés bancaires et de réduire leurs coûts de fonctionnement. "Un distributeur coûte à l'achat environ 35.000 euros, tandis que l'entretien coûte entre 10.000 à 15.000 euros par an pour chaque distributeur. Quand il y en a 15.000 -comme pour ces trois banques- ça fait une facture assez salée", confirme Maxime Chipoy, président du site spécialisé dans les questions budgétaires et la finance personnelle MoneyVox.

Un gain de temps

Avec ce nouveau système, les banques seraient gagnantes. Mais peut-être aussi certains habitants loin des grandes villes. Prenons l'exemple de Dixmont dans l'Yonne où s'est rendu le JT de 13H : l'agence bancaire du salon de coiffure est à 14 km, mais si demain elle mutualise ses services avec une banque plus proche, Cindy, la gérante gagnera du temps. "Ça serait bien en effet que ce soit un peu mieux réparti et qu'on ait un service de plus vers chez nous et qu'on ne soit plus obligé de faire 27 km pour aller simplement retirer de l'argent", explique-t-elle.

Lire aussi

Si ce gigantesque projet de mutualisation voit le jour, il sera déployé progressivement, entre 2023 et 2026. Un voisin européen a déjà sauté le pas. En Belgique, quatre banques ont en effet créé l'an dernier une structure destinée à exploiter en commun les distributeurs automatiques. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : des proches de victimes du Bataclan et des policiers entendus ce mercredi

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.