Les Français gardent de plus en plus d'argent liquide chez eux : le phénomène en 5 chiffres

Les Français gardent de plus en plus d'argent liquide chez eux : le phénomène en 5 chiffres

CASH - Ces dernières années, la demande de billets en euros n'a cessé d'augmenter tandis que l'utilisation des billets pour les transactions de détail semble avoir diminué. Un paradoxe que tente d'expliquer une étude de la Banque centrale européenne.

La pandémie de Covid-19 a conduit à une forte demande d'argent liquide, en dépit de l'envolée du paiement sans contact et des achats en ligne. Un "paradoxe" que la Banque centrale européenne (BCE) explique par l'attachement au bas de laine en période difficile. Pendant la crise, les gens ont davantage eu tendance à conserver l'argent chez eux probablement "en raison d'une incertitude accrue et d'une mobilité réduite", selon Alejandro Zamora-Pérez, auteur de l'article. Lors d'autres crises dans le passé, du bug technologique de l'an 2000 au crash financier de 2008, les gens ont eu tendance à "demander de plus en plus d'argent", la crise sanitaire en cours ne faisant "pas exception", souligne l'institution monétaire.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

141 milliards d’euros

C’est le montant total que représente l’ensemble des nouvelles coupures qui ont été émises sur le Vieux continent l’année dernière. Conséquence, la masse d’argent liquide en circulation en Europe a battu un nouveau record : 1435 milliards d’euros fin 2020, soit une hausse de 11 % en un an, comparée à un rythme habituel de 5 % chaque année. Il n’y a jamais eu autant de billets, alors que l’usage de l’argent liquide lui diminue, au profit des paiements électroniques.

2008

 Avec plus du double par rapport aux deux années précédentes, on peut dire que la planche à billet à fonctionner à plein régime. Une telle poussée n'avait pas été observée depuis les mois ayant suivi la faillite de la banque Lehman Brothers, le 145 septembre 2008.

21 %

Il s'agit de la part de la valeur totale des billets en circulation qui servent réellement à effectuer des achats dans la zone euro. Les Européens, et notamment les Français, utilisent de moins en moins d’argent liquide pour les dépenses courantes. D’où cette question : où passe donc tout cet argent ? Selon l'institution monétaire, entre "28% et 50%" de la masse totale des billets se trouve au domicile des particuliers, chez les commerçants et dans les banques.

500 euros

Selon une enquête publiée en décembre dernier par la Banque centrale européenne, 34% des personnes interrogées déclaraient détenir de l'argent liquide chez eux, pour moins de 500 euros dans trois-quart des cas et parfois pour plus de 10.000 euros.

30 milliards d'euros

Depuis que la BCE applique un taux d’intérêt négatif sur les dépôts bancaires, "il devient en effet moins cher dans l’absolu de détenir des réserves de cash que de les déposer à la BCE", explique Le Figaro. De quoi expliquer la hausse des dépôts de cash dans les coffres, qui a progressé de 30 milliards d’euros (+ 60 %) entre 2014 et 2019. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter