Gaz : pourquoi les prix s’envolent

Gaz : pourquoi les prix s’envolent

Les 11 millions de foyers français, qui s'échauffent au gaz, vont bientôt recevoir une facture salée. Une augmentation de 10% est prévue au 1er juillet. Et pour cause, il y a cette forte demande après l'accélération de la reprise économique mondiale.

Pour ce père de famille, c'est l'augmentation de trop. Sur ses factures de gaz, le prix au kilowattheure est pour l'instant légèrement plus cher depuis le début de l'année 2021. Mais avec la nouvelle hausse de 10% des tarifs réglementés dès le 1er juillet, son budget gaz va forcément grimper. Concrètement pour lui, ce sera encore une vingtaine d'euros de plus par mois. Il envisage désormais d'abandonner le gaz.

Toute l'info sur

Le WE

Lors des cinq premiers mois de l'année, notre consommation de gaz a augmenté de 15%. On attribue la faute à un hiver froid et particulièrement long. Et puis avec le confinement, nous avons passé beaucoup plus de temps à la maison. "Comme les gens travaillent depuis chez eux, ils consomment plus de gaz pour leur chauffage, leurs dépenses énergétiques de manière générale. C'est ce qui explique qu'on a des stocks de gaz qui sont très bas en France aujourd'hui et qui explique une hausse de la demande du gaz", précise Maxime De La Raudière, directeur général adjoint - "Comparateur Selectra".

Autre explication, l'industrie gazière est confrontée au redémarrage de l'économie après la crise sanitaire. L'activité en Asie, notamment, repart fortement et tire les prix de l'énergie vers le haut. Ce qui entraîne des prix historiquement élevés en Europe, du jamais vu depuis 12 ans. En 2009, le prix du gaz était descendu sous la barre de neuf euros du mégawattheure. Aujourd'hui, il atteint 31 euros, plus de trois fois plus. Le ministère de la Transition écologique prévient qu'il est difficile dans ce contexte d'imaginer une baisse des tarifs dans les prochains mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.