Grande distribution : la guerre du discount

Grande distribution : la guerre du discount

Le hard-discount est un marché très porteur que les enseignes dites classiques s'y mettent aussi. Le groupe Carrefour a ouvert ce matin un nouveau magasin à prix cassé.

Moins de quatre heures après son inauguration, c'est l'embouteillage aux caisses de Supeco, un supermarché discount. Les clients se pressent pour profiter de prix défiant toute concurrence. "Je l'ai vu à un peu moins de 2 euros le kilo dans un autre supermarché. Là, c'est 99 centimes", a indiqué une mère de famille. Le pari de l'enseigne, une offre de 3 500 produits, deux fois plus que les autres discounteurs.

Toute l'info sur

Le 20h

Peu de personnels, seulement une dizaine de salariés dédiés aux caisses, les produits sont laissés dans leurs cartons d'origine. "Ça demande beaucoup moins de temps en matière de manipulation que d'ouvrir des cartons pour mettre les produits un par un. Ça fait moins d'heure travaillée", a expliqué Éric Bouin, directeur de l'enseigne discount Supeco.

En deux ans, Carrefour a ouvert 19 magasins comme celui-ci. Le groupe veut conquérir un marché du discount très porteur, onze milliards d'euros chaque année. Mais la bataille est rude. À moins de deux kilomètres, ses concurrents Lidl et Aldi ont eux aussi un magasin. Et ses poids lourds du discount ne se contentent plus des zones industrielles. Ils sont partis à l'assaut des centres-villes. Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Ségolène Royal échoue à se faire élire au Sénat

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.