Carburants : combien peut-on gagner en convertissant sa voiture à l'éthanol ?

Carburants : combien peut-on gagner en convertissant sa voiture à l'éthanol ?

PRIX DES CARBURANTS - De plus en plus d'automobilistes misent sur le bioéthanol, qui offre un gain de plusieurs dizaines d'euros chaque mois par rapport au diesel ou à l'essence. L'achat d'un boîtier de conversion peut être rentabilisé en un an, selon les garagistes. On fait les calculs.

Vendu en moyenne 0,68 euro le litre dans les stations-services, il coûte deux fois moins cher que les autres carburants. À l'heure de la flambée des prix des carburants, l'éthanol tire son épingle du jeu. Face à lui, le gazole grimpe en effet à 1,53 euro le litre en moyenne, selon les dernières données du ministère de la Transition écologique publiées lundi 11 octobre : un tarif record qui a progressé de près de 30% en un an et qui dépasse le précédent pic, enregistré en octobre 2018 au début de la crise des Gilets jaunes. L’essence SP 95 est quant à elle vendue à 1,6 euro. 

A contrario, le superéthanol n'a progressé que de 4,4% depuis le début de l’année et est ainsi moins cher, même si vous devez en consommer 20% de plus en moyenne par rapport aux autres carburants. Ce mélange, composé à 15 à 35% d'essences ainsi que d'alcool issu de végétaux comme la betterave, séduit ainsi de nombreux automobilistes. 

Toute l'info sur

La flambée des prix de l'énergie

Depuis le début de l’année, 420.000 m3 de Superéthanol-E85 ont été écoulés, selon les dernières projections du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole (SNPAA), une consommation encore jamais atteinte, rapportent Les Échos. D’autant que selon le journal, la France est le premier producteur européen de bioéthanol. 

Concrètement, un automobiliste qui parcourt 13.000 kilomètres par an au volant d'un véhicule consommant 6L/100 km et qui passerait au superéthanol E85 peut gagner 31 euros par mois pour une voiture roulant au diesel et 45 euros pour une voiture à l'essence. Un comparatif disponible sur le calculateur en ligne Bioethanocarburant.com, le site de la Collective du bioéthanol. Pour ceux qui multiplient les longs trajets, le bénéfice grimpe vite. Un chauffeur VTC, interviewé dans le reportage du 20H de TF1 en en-tête, profite d’un plein à 35 euros. "Pour moi, c’est une différence de 600 à 700 euros par mois par rapport au diesel", se réjouit-il. 

Un boîtier de conversion à 1100 euros

Alors, comment alors convertir son véhicule ? La seule option légale consiste à installer un boîtier facturé en moyenne à 1100 euros, rentabilisé en un an selon les garagistes. Mais attention, seuls les véhicules essence peuvent être convertis au superéthanol. "Le carburant est incompatible avec les modèles diesel", met en garde Pascal Beurois, garagiste dans les Hauts-de-Seine dans le reportage en en-tête, "on abimerait la voiture". Il faut aussi le faire installer obligatoirement chez un garagiste agréé. 

Sur les 11 millions de véhicules roulant à l’essence en France, 115.000 voitures sont déjà équipées d’un boîtier de conversion aujourd’hui en France, et 41.000 sont compatibles à l’origine au bioéthanol, selon le SNPAA.

Lire aussi

Il existe aussi une seconde solution, mais qui est en réalité un piège à éviter. Il est possible de solliciter un garagiste pour reprogrammer les paramètres d’un véhicule, mais cette pratique est illégale - bien qu'elle soit plus abordable qu'un boîtier de conversion, puisqu'il faut compter au minimum 590 euros pour une reprogrammation, en fonction du véhicule, indique un garagiste dans le sujet ci-dessous. 

Il est obligatoire de modifier sa carte grise pour passer du sans plomb au superéthanol, mais le code de la route l'interdit pour ce type d'opération : le certificat d'immatriculation n'est alors plus valide. 

En vidéo

La conversion des voitures à l'éthanol fait de plus en plus d’adeptes

"Ce qui est très paradoxal dans la loi, c’est que l’on peut faire à peu près tout et n’importe quoi avec une voiture tant qu’on ne roule pas avec cette voiture sur la voie publique", déplore Nicolas Bernard, rédacteur en chef du site Auto Plus dans le reportage en en-tête. Bien qu'entre 300 et 400 garages proposent cette conversion en France et que le risque de contrôle est faible, les automobilistes s’exposent tout de même à une amende dont le montant peut monter jusqu’à 450 euros. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.