Immobilier : la revanche des villes moyennes

Immobilier : la revanche des villes moyennes

C'est l'une des conséquences indirectes de la pandémie, du confinement et du télétravail. La hausse des prix de l'immobilier en région, y compris dans les petites villes. Une flambée du mètre carré de presque 6% en un an.

Ils auraient pu s'installer au bord de la mer ou à la montagne. Mais ils ont finalement opté pour Nevers, en région Bourgogne-Franche-Comté. Un couple parisien a troqué 140 mètres carrés pour une maison de 166 mètres carrés à cinq minutes du centre-ville. Le prix, 250 000 euros, soit 1 500 euros du mètre carré, imbattable.

Toute l'info sur

Le 20h

S'ils ont choisi Nevers, c'est aussi face à la force de persuasion de la municipalité. Et ils ne sont visiblement pas les seuls à avoir franchi le pas. D'après Julie, conseillère en agence immobilière, il fallait un à deux mois pour vendre une maison auparavant. Maintenant, il ne faut que trois jours.

Nevers attire, une dynamique que confirme Maxime, directeur d'une agence immobilière. Chez lui, les demandes de visite ont doublé. Mais cela va-t-il durer ? Ce succès fait déjà remonter les prix, avec plus 5 à 6% cette année 2021. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Avec une centaine d'étudiants en plus, chaque année dans la ville, les studios sont très vite loués. Ce qui attire de plus en plus d'investisseurs. La suite dans le reportage ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : les ambassadeurs en Australie et aux États-Unis reçus ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à ce que 70% de la population mondiale soit vaccinée mi-2022

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.