Immobilier : les visites virtuelles, un moyen de vendre plus rapidement

Immobilier : les visites virtuelles, un moyen de vendre plus rapidement

REPORTAGE - Aujourd'hui, les jeunes acquéreurs passent le plus souvent par les réseaux sociaux pour acheter un logement. Les professionnels l'ont compris. Ils proposent désormais des visites totalement virtuelles et commentées en direct.

Une caméra 360° pour une visite virtuelle personnalisée. Se filmer en présentant un appartement, c'est devenu systématique pour Caroline Pujol, gérante d'une agence immobilière à Marseille. Sur sa page Youtube, des visites de biens, mais aussi des vidéos de conseils de rénovation par exemple. "Oui, c'est de la communication, c'est du commercial détourné. On ne dit pas acheter mon produit, je vous montre ce que je fais, comment je le fais", explique-t-elle.

Toute l'info sur

Le 20h

Les professionnels de l'immobilier sont-ils en train de devenir des influenceurs ? Des photos qui n'ont rien à voir avec son métier, Sébastien Triton, consultant chez we-loge.com, en poste régulièrement. "J'ai pas mal de clients qui me contactent par les réseaux sociaux et qui m'ont contacté parce que je sortais justement de la ligne du consultant immobilier basique", révèle-t-il. 

Ce jour-là, il tourne une vidéo. Et à la caméra, le responsable digital du réseau pour lequel il travaille. Une communication à moindre coût et qui permet de toucher un maximum de clients. "Aujourd'hui, on arrive à avoir une visibilité presque nationale ou régionale tout au moins avec Facebook, Instagram", affirme Samuel de Saint Laurent, responsable digital et recrutement de we-loge.com.

Être présent sur les réseaux, constituer une communauté, si les agents immobilisés s'y sont mis sur le tard, c'est aujourd'hui devenu un impératif. "On a de plus en plus d'agents immobiliers qui sont digitaux, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas d'agence immobilière vitrée. Et en plus de ça, la crise sanitaire a littéralement accéléré le mouvement où les conseillers immobiliers ne pouvaient plus être sur le terrain, plus rencontrés la population. Donc, il fallait trouver un canal pour pouvoir communiquer et se faire connaître", explique Cédric Laporte, cofondateur de conseillerinfluent.com. Illustration des rôles prépondérants des réseaux sociaux pendant le confinement, ce consultant a conclu des ventes sans aucune visite physique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter