Impôt sur le revenu : ce qui change sur la déclaration 2021

Impôt sur le revenu : ce qui change sur la déclaration 2021

FISCALITÉ - La campagne de l'impôt sur le revenu doit débuter ce jeudi 8 avril, et les 38,5 millions de contribuables vont retrouver cette année plusieurs nouveautés sur cette déclaration. Voici l'essentiel à retenir.

Corvée pour certains, routine pour d'autres... Chaque année, c'est la même histoire, il va falloir remplir sa déclaration d'impôts sur le revenu, dont la campagne débute ce jeudi 8 avril. Et même s’il y a encore des réfractaires pour le faire sur Internet, le papier, c'est bel et bien terminé. Comme l'an dernier, la déclaration se fera obligatoirement en ligne, à quelques exceptions près. Mais avec la crise sanitaire, quelques changements ont été adoptés.

Toute l'info sur

Le 20h

La déclaration automatique élargie

10,7 millions de foyers fiscaux ont pu profiter de cette nouveauté en 2020 : elle permet de déclarer ses revenus en un clin d’œil. En effet, avec ce dispositif, il suffit juste de vérifier que la déclaration pré-remplie automatiquement par le fisc comporte les informations adéquates. Si c’est le cas, pas besoin de valider votre déclaration en ligne ou de la renvoyer par courrier. Cette année, il y a de nouveaux bénéficiaires de la déclaration automatique, notamment des ménages ayant déclaré une naissance ou une adoption courant 2020. En revanche, pour ceux ayant déclaré des pensions alimentaires en 2020, ils sont exclus du dispositif.

Pas d'impôt sur les frais de télétravail

En cas de prise en charge par l’employeur des frais de télétravail sous forme d’allocation forfaitaire, Bercy fait savoir que celle-ci "sera présumée exonérée dans la limite annuelle de 550 euros", à raison de 2,5 euros par jour de télétravail à domicile, soit une exonération de 50 euros pour un mois comprenant 20 jours de télétravail.

Le ministère précise qu’il s’agit d’une tolérance de l’administration. Celle-ci n’est valable qu’au titre des frais professionnels engagés exclusivement dans le cadre du télétravail à domicile, exclusion faite des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail et des frais de restauration.

En cas d’option pour les frais réels déductibles, les frais afférents au télétravail à domicile pourront être déduits soit dans la limite de 550 euros pour l’année 2020, soit pour leur montant exact si la somme est supérieure à ce seuil.

Les heures supplémentaires défiscalisées

Les heures supplémentaires seront aussi défiscalisées dans une limite annuelle de 5000 euros. Cette limite monte à 7500 euros si ces heures supplémentaires ont été effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020 pendant l'état d'urgence sanitaire.

Pas d'impôt sur les primes Covid

Des nouveautés qui appellent quelques interrogations. "J'ai touché une prime Covid en mars ou avril 2020, y aura-t-il une mention pour ça ?", s'interroge ainsi un riverain dans le 20h de TF1. Elle concernait les salariés du secteur de la santé, du secteur médico-social ou des agents de l'État qui avaient reçu une prime exceptionnelle en 2020. Elle est exonérée d'impôt sur le revenu dans la limite de 1500 euros. Pas d'impôt non plus pour les salariés qui ont perçu un salaire inférieur à trois fois le Smic sur les douze derniers mois et qui ont perçu une prime de pouvoir d'achat en 2020. Cette prime Macron n'est pas imposable dans la limite de 1000 euros (2000 euros si l'employeur met en œuvre un accord d'intéressement).

Lire aussi

Le calendrier pour remplir votre déclaration a lui-aussi été adapté. Comme tous les ans, ces dates ne sont pas les mêmes selon le département où vous habitez. Le 26 mai, cela concernera les départements 01 à 19 et les non-résidents, puis le 1er juin, les départements 20 à 54, et enfin le 8 juin les départements 55 à 976. Pour les déclarations "papier", la date limite de déclaration a, elle, été fixée au 20 mai. Par ailleurs, en cas de difficultés, sur le site impots.gouv.fr, un assistant virtuel a été créé, il répondra en direct à toutes vos questions. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter