Impôts : ces avantages fiscaux souvent oubliés auxquels vous pourriez prétendre

Impôts : ces avantages fiscaux souvent oubliés auxquels vous pourriez prétendre

NICHES FISCALES - Au moment de remplir leur déclaration de revenus, de nombreux Français passent à côté d'économies substantielles, rendues possibles par des déductions, réductions ou crédits d'impôt. Voici les principales.

Dernier délai ce mardi 8 juin pour déclarer les revenus en ligne si vous habitez dans les départements 55 à 976. Le supplice que constitue parfois cette tâche administrative peut toutefois se transformer en un gain de pouvoir d'achat. Un tour de passe-passe légal offert par le recours aux réductions et crédits d'impôt, aussi appelés niches fiscales. Des avantages mal exploités par les Français, révèle Tacotax, une société de conseil en ligne qui propose à tout un chacun, gratuitement, de déclarer ses revenus depuis sa propre plateforme pour réduire ses impôts.

Toute l'info sur

Le 13h

L'entreprise indique ainsi avoir "réalisé une analyse des principales niches fiscales pour les particuliers en France". Pour ce faire, elle s'est appuyée sur les données statistiques publiées par l'administration fiscale et a "comparé les montants renseignés chaque année au moment de la déclaration de revenus aux estimations de dépenses réellement faites par les Français." 

Les frais de télétravail exonérés d'impôts jusqu'à 550 euros

Par exemple, alors que "80% des foyers se contentent de l’option 'par défaut'", à savoir l’abattement pour frais de 10%, nombreux sont ceux qui pourraient, à la place, opter pour la déclaration aux frais réels. "En moyenne, les contribuables utilisant cette option économisent 432 euros d’impôts", note Tacotax, soulignant que "l'option est intéressante dès que votre lieu de travail est situé à plus de 20 kilomètres de votre domicile et que vous vous y rendez avec votre voiture". Et puisque 2% des contribuables qui pourraient y recourir ne le font pas, l'État empoche "232 millions d’euros aujourd’hui non réclamés", a calculé l'entreprise de conseil.

Notez aussi que les frais de télétravail sont exonérés d'impôts jusqu'à 550 euros. Pour cela, il faut que votre employeur vous ait versé une prime pour des achats en lien avec votre activité professionnelle à domicile. Et si vous avez vous-même déboursé la somme, vous pouvez la déduire de vos frais réels grâce à une case dédiée dans votre déclaration de revenus. 

En vidéo

Impôts : dernier jour pour envoyer sa déclaration en version papier

Autre poste négligé : les dons aux associations et bonnes œuvres. Alors que, selon Bercy, le montant total déclaré est de 2,5 milliards d'euros chaque année, la somme réelle serait de 4,5 milliards d'euros. Dès lors, 2 milliards sont donnés, mais non déclarés au fisc.  Or, la réduction d'impôt sur ces dons peut s'élever à 75% du montant. Dès lors, "le montant total réclamable s’approcherait", en ne prenant en compte que les foyers fiscaux imposés, "des 550 millions d’euros", explique Tacotax.

Sur ce point, sachez aussi que pour l'année 2020, en raison de l'épidémie de Covid-19, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt sur un don allant jusqu'à 1000 euros, contre 546 auparavant. À noter aussi qu'en cette période de crise sanitaire, les bailleurs de locaux commerciaux ou professionnels ayant renoncé à percevoir des loyers peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 50% du loyer.

Des millions de parents ne déclarent pas aux impôts la scolarité de leurs enfants

Le principe est le même concernant les frais de scolarisation : sur les 8,3 millions d’enfants scolarisés au collège, au lycée et dans l’enseignement supérieur, seuls 4 millions sont mentionnés par leurs parents dans leur déclaration de revenus. Or ces derniers peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt de 61 euros par enfant au collège, 153 euros pour un lycéen et 183 euros pour un étudiant de l’enseignement supérieur. Résultat : si l'on ne considère que les foyers fiscaux imposés, la somme récupérable dépasse les 220 millions d'euros.

Et puisque les écoles ont été fermées une partie de l'année, il est aussi possible, exceptionnellement pour 2020, de déclarer les cours de soutien à distance éventuellement dispensés à votre enfant. Des cours qui comptent alors comme un service à domicile, et vous donnent droit à un crédit d’impôt. 

Vient ensuite le cas des travaux d’économies d’énergie, pour lesquels "l’État propose de multiples aides ainsi que des crédits d’impôt très avantageux allant jusqu’à 30% des montants dépensés", souligne Tacotax. Là, les sommes que pourraient réclamer les contribuables français s'élèvent à 375 millions d’euros, seulement pour ce qui concerne les chaudières éligibles au Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE).

Lire aussi

Aldric Emié, cofondateur et PDG de Tacotax, explique à LCI que, dans leur majorité, "les Français sont assez mal renseignés sur les impôts et leurs finances de manière générale". Au point que les finances des contribuables constituent "un des sujets qu'ils comprennent le moins". "Les Français ne connaissent pas les niches fiscales, les réductions d'impôt auxquels ils ont droit", poursuit le spécialiste, précisant que "ce qui a également apporté de la complexité, c'est le prélèvement à la source". Depuis son instauration, "beaucoup de contribuables pensent que tout va être fait automatiquement sur la plateforme impots.gouv.fr, ce qui n'est pas le cas".

"Il y a des choses qui sont renseignées de manière automatique d'après les informations préremplies, mais beaucoup de réductions et de crédits d'impôt auxquels les Français ont droit, il faut les déclarer, savoir où aller sur la plateforme, quelles cases remplir, et comment", souligne aussi Aldric Emié, évoquant une "phobie administrative" en France, où l'on compte 470 niches fiscales. Les contribuables les plus chanceux ont jusqu'au 8 juin pour rectifier le tir et alléger la facture.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Sommet États-Unis/Russie : le cadeau "Made in USA" de Joe Biden à Vladimir Poutine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.