Impôts : dernière limite ce mardi pour déclarer ses revenus

Impôts : dernière limite ce mardi pour déclarer ses revenus

ÉCHÉANCE - Les habitants des départements 55 à 976, dont notamment l'Ile-de-France et l'Outre-mer, ont jusqu'à minuit, ce mardi 8 juin, pour effectuer leur déclaration de revenus. Pour les autres, il est déjà trop tard.

Le calendrier est déterminé par le lieu d'habitation. La date limite pour déclarer ses revenus de l'année 2020 en ligne diffère en effet en fonction de la zone (il en existe trois) où se situe votre résidence principale. L'échéance tombe ainsi ce mardi 8 juin, à minuit, pour les contribuables habitant dans un département portant un numéro compris entre 55 (Meuse) et 976 (Mayotte). 

En vidéo

Impôts : calendrier des déclarations de revenus

La date butoir est déjà passée pour les autres départements. Elle est en effet tombée le 1er juin pour les usagers résidant dans les départements numéros de 20 (y compris la Corse-du-Sud 2A et la Haute-Corse 2B) à 54 (Meurthe-et-Moselle). Les contribuables habitant ceux numérotés de 01 (Ain) à 19 (Corrèze) ainsi que ceux ne résidant pas en France, avaient quant à eux jusqu'au 26 mai pour accomplir cette tâche administrative.  

Une fois ces dates limite passées, les retardataires s'exposent à des pénalités de  10% de majoration de leur impôt. S'ils font la sourde oreille aux relances du fisc, ce taux augmente de façon graduelle, d'abord de 20% avant de passer à 40% 

Déclaration automatique

Depuis l'an dernier, des millions de foyers bénéficient cependant de la déclaration automatique. Si elle est exacte, les intéressés (prévenus par mail qu'ils sont éligibles à ce système) peuvent alors ne rien remplir eux-mêmes. Sans intervention de leur part, le document établi en amont par l'administration fiscale vaudra déclaration. Il reste évidemment possible pour eux de déclarer et corriger si besoin leurs revenus comme par le passé. 

Lire aussi

À noter que ceux qui ont opté pour la déclaration papier avaient jusqu 20 mai pour la renvoyer à leur centre des impôts. Cette alternative n'est permise que si les usagers n'ont pas accès à Internet dans leur résidence principale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : le procureur détaille les "incohérences" de la version du mari

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.