Vacances : le gonflable, un marché à succès

Vacances : le gonflable, un marché à succès

Chaque année, quinze millions de jeux de plage sont vendus, avec parmi eux toujours davantage d'objets gonflables. Ils sont partout, et s'invitent même jusque dans les hébergements et les chambres à coucher.

Vous connaissiez les bouées, mais maintenant le gonflable, c'est aussi des parcs aquatiques, des planches à voile et même des hébergements. Et ce marché est loin d'être négligeable : l'air peut rapporter gros. Une boutique à Hyères, dans le Var, vend 7 000 bouées par été, rapporte le reportage en en-tête. Et dans un autre magasin, on trouve près de 60 modèles, sur un large éventail de prix, de cinq à 70 euros.

Toute l'info sur

Le WE

Si les bouées connaissent autant de succès, c'est parce que dorénavant, elles ne sont pas que pour les enfants. Sur les réseaux sociaux, il existe toujours de nouvelles tendances de l'objet, à suivre et avec lesquelles s'afficher chaque été. 

Et pour se faire remarquer sur la plage, il y a aussi la planche à voile gonflable. Compacte, elle est prête en dix minutes et ne coûte que 600 euros, deux fois moins chers qu'une vraie planche à voile.

Lire aussi

La tendance est telle que certains fabricants voient même plus grand avec des parcs entièrement gonflables. Un site aquatique installé sur le lac de Vidauban, dans le Var, s'étend sur 500 m² de bouées sur l'eau. Ce paradis pour enfant coûte dix euros de l'heure. 

Et si vous cherchez le calme, il y a également des hébergements qui suivent la tendance, comme dans les Bouches-du-Rhône, où il est possible de dormir dans une bulle d'air de quelques mètres cubes, perdue en pleine forêt. Une nuit au firmament pour 200 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination obligatoire n'est "pas le choix de la France", assure Olivier Véran

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.