Le grand retour du puzzle : le jeu gagnant du confinement

Le grand retour du puzzle : le jeu gagnant du confinement

Les puzzles, inventés en 1763 par un cartographe londonien se sont offert un petit coup de jeune à la faveur du confinement.

Son nom est sur toutes les lèvres, pourtant, personne ne le prononce de la même façon. Le puzzle connaît un grand succès depuis le premier confinement. Parmi les nouveaux joueurs, il y a Gaël et son fils. Ils y jouent tous les jours et le moment est précieux. En magasin et sur Internet, les ventes ont explosé, avec plus 32% cette année en France. La marque française Michèle Wilson qui fabrique des puzzles fait main s'est retrouvé en rupture de stock. Pour un mille pièces, le best-seller, il faut compter six heures de découpe. Alors, le directeur a embauché des artisans pour augmenter la production.

Toute l'info sur

Le WE

L'autre tendance cette année, ce sont les puzzles qui illustrent des tableaux comme une toile de van Gogh ou encore les puzzles 3D. Les pièces en plastique s'emboîtent pour former des objets. Sophie de Goncourt, ex-championne du monde de puzzles a pris goût à la nouveauté, bien éloigné des puzzles traditionnels. Pour les plus motivés, le plus gros puzzle du monde vient de sortir. Il faut 54 000 pièces, soit près de 16 mètres carrés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Covid-19 : toujours près de 6000 patients en réanimation

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Rentrée scolaire et allégement progressif des restrictions au menu d'un nouveau conseil de Défense

Lire et commenter