Le médiateur de l'énergie signale Eni à la justice : comment éviter les arnaques au démarchage

Le médiateur de l'énergie signale Eni à la justice : comment éviter les arnaques au démarchage

ESCROQUERIE - Le médiateur de l'énergie a saisi le procureur de la République pour dénoncer les pratiques abusives du fournisseur d’électricité et de gaz Eni. Une première.

Pour vous inciter à signer, certains démarcheurs ne reculent devant rien. Vincent Vuillemin l’a appris à ses dépens. Il a récemment été victime d’un démarchage abusif par un prestataire lui proposant de changer son contrat de gaz et électricité. "L’argument, c’était que j’avais tout à y gagner et que j’allais payer moins cher. Et qu’il y aurait des frais supplémentaires si je ne signais pas tout de suite. Il insistait sur le fait que j'étais pressé", relate-t-il. Sous la pression, il a fini par signer le contrat. Comme lui plusieurs centaines de Français sont victimes de pratiques commerciales abusives chaque année. 

Toute l'info sur

Le 20h

Faux e-mails, faux numéro de téléphone et parfois même fausse signature : c’en est trop pour le médiateur de l’énergie qui a saisi, pour la première fois, le procureur de la République. Les faits signalés remontent à janvier 2020, quand un démarcheur travaillant pour le compte d'ENI a activé un contrat de fourniture de gaz pour une dame de 98 ans. Or ce contrat concerne un domicile qu'elle n'occupe plus depuis plus de 3 ans puisqu’elle réside en maison de retraite. Le contrat mentionne également une adresse courriel et un numéro de téléphone portable, alors qu'elle ne possède aucun des deux. Le fournisseur réclamera plus tard à la vieille dame des impayés d'un montant de près de 1600 euros.

C’est de l’escroquerie, les gens n’ont pas demandé à changer et, bien souvent, le nouveau contrat est plus cher- Olivier Challan-Belval, le médiateur national de l’énergie

"C’est de l’escroquerie, les gens n’ont pas demandé à changer de fournisseur : vous faites un contrat à leur place, vous signez à leur place. Et bien souvent, le contrat en question est plus cher que le précédent", dénonce Olivier Challan-Belval, le médiateur national de l’énergie. Pas moins de 829 litiges concernant ce fournisseur ont été signalés par des clients insatisfaits l’an dernier. Mise en cause, l’entreprise ENI se défend, elle, d’orchestrer ces pratiques frauduleuses. "Le fournisseur condamne fermement ce genre de pratiques qui restent des cas isolés et ne relèvent en rien d’un caractère organisé, voire généralisé", déclare-t-elle dans un communiqué. La société indique en outre avoir déposé plainte contre x et assure ne plus travailler avec les prestataires en question. 

Lire aussi

Face à ces pratiques de démarchage agressif, la plus grande vigilance s’impose. "Une offre de gaz ou d’électricité se choisit à tête reposée, après l’avoir comparée aux autres offres disponibles", rappelle l’association UFC-Que Choisir qui propose justement un comparateur en ligne sur son site internet. Celui-ci recense les 70 offres disponibles sur le marché en donnant, pour chacune d’elles, l’économie réalisée ou son surcoût par rapport au tarif réglementé. Même si le démarcheur se montre insistant, ne signez jamais immédiatement. En cas de démarchage agressif ou frauduleux, vous pouvez désormais signaler le professionnel en cause via la plateforme Signal Conso. Et ainsi peut-être éviter à d’autres de subir le même sort.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas affirme avoir lancé 130 roquettes vers Tel Aviv

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.