Hausse des prix de l'énergie : les poêles à granulés, un bon plan pour se chauffer ?

Hausse des prix de l'énergie : les poêles à granulés, un bon plan pour se chauffer ?

DÉCRYPTAGE - Depuis plusieurs mois, les prix des sources d'énergie flambent. De plus en plus vogue, les poêles à granulé constituent-ils un bon plan pour se chauffer ?

Lorsque les températures sont en baisse, le chauffage devient l’une des priorités des Français. Ils y consacrent chaque année 1700 euros en moyenne. Et depuis 10 ans, le bois est la seule source d’énergie qui n’a pas augmenté. C'est sans doute pour cela que, chaque année en France, 380.000 appareils de chauffage l'utilisant sont vendus. Des chiffres qui pourraient encore augmenter (de plus de 20% selon les experts) en 2021.  

Toute l'info sur

La flambée des prix de l'énergie

Cette tendance n'a rien de surprenant tant le chauffage au bois devient avantageux. Tous les appareils utilisant ce matériau peuvent bénéficier de MaPrimeRénov, une aide de l’état mise en place en janvier 2020 et pouvant monter jusqu’à 3000 euros. Par ailleurs, cela reste beaucoup moins cher que les autres sources d’énergie. "Aujourd’hui, quelqu’un qui va chauffer au fioul va dépenser en moyenne 1400 euros par an. Pour l’électricité, ce tarif monte à 1600 euros, de même que pour le gaz", confirme Benoît Quennelle, gérant de la société Énergie verte, à Quesnoy-sur-Deûle (Nord). 

Moins gourmands que les cheminées

Outre les traditionnelles cheminées, une nouvelle alternative émerge : les poêles à granulés. Pour se démarquer des traditionnelles (et appréciées) cheminées, ces derniers affichent un prix souvent plus modeste, avec une entrée de gamme autour des 2500 euros. Surtout, ils se montrent moins gourmands. Ainsi, une palette et demie voire deux palettes de granulés (soit 600 euros) suffisent pour tenir une année. Au contraire, il faut compter 12 stères de bûches pour une cheminée (environ 850 euros). Sans compter le fait qu'elles soient plus encombrantes. 

Pour les appareils de chauffage au bois, un entretien est nécessaire. Il est même obligatoire, un justificatif devant être régulièrement fournis à l'assurance. Il faut donc le prendre en compte dans le budget. "En général, un entretien sur un poêle à pellet peut tourner autour des 150 euros en pleine saison. Pour les cheminées, cela coûte 60-70 euros", indique Jessy Faille, chauffagiste ramoneur à Noyelles-sur-Escaut (Nord). 

En vidéo

Hausse des prix de l'énergie : ruée sur les poêles à granulés

Enfin, outre l'aspect économique, le poêle à granulés apporte une plus-value sur le plan technologique. "De son travail, on peut allumer le poêle et lui demander une autre température de chauffe ", souligne Ludovic Huguet, responsable du magasin Brisach à Seclin. Un outil qui permet de faire des économies. "Dès que la température est atteinte, comme un chauffage normal, il va s’éteindre automatiquement", ajoute-t-il. 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.