Les points relais croulent sous les colis : les cadeaux seront-ils livrés à temps pour Noël ?

Les points relais croulent sous les colis : les cadeaux seront-ils livrés à temps pour Noël ?

FOLIE DE DÉCEMBRE - Les courses de Noël ont été bouleversées par la situation sanitaire, les Français privilégiant les achats en ligne. Conséquence directe : le nombre de colis traités ce mois-ci a explosé et les points relais croulent sous les cartons.

Chaque année à l'approche des fêtes de Noël, le nombre de colis traités par la Poste et les autres livreurs augmente. Cette année, le phénomène a été amplifié par les confinements successifs et la fermeture des commerces au mois de novembre. Ainsi, tous les jours, près de quatre millions de colis sont pris en charge, contre trois millions l’an dernier à la même période.

Pour Anne-Lise Dumas-Walter, directrice du secteur Faubourg Saint-Antoine de La Poste à Paris, les restrictions liées au virus ont chamboulé les habitudes de ses clients : "La période de pic qu’on vit avec les fêtes, qui n’a pas démarré comme habituellement vers le 10 décembre, a démarré plutôt début novembre."

Toute l'info sur

Tout pour briller à Noël

Les petits commerçants débordés

Cet afflux sans précédent de colis a également bouleversé le quotidien des petits commerçants, qui sont de plus en plus nombreux à refuser de servir de point-relais, alors qu’ils doivent en gérer cinq fois plus qu’à Noël dernier. Un constat que comprend Magali Bordeau, gérante de la boutique "A Ma Guise" à Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines. Devant son épicerie fine, cette dernière scanne plus de 500 colis par jour et croule littéralement sous les cartons.

"Je comprends tout à fait que les gens arrêtent les colis, parce que c’est un travail de titan, il faut y passer énormément de temps et tout le temps que l’on consacre à ça, c’est du temps qu’on ne peut pas consacrer à notre propre activité", déplore-t-elle au micro de TF1. Dans tous les centres de tri en France, les volumes s’envolent également. Dans le centre de tri DHL de Créteil, une hausse de 20% de colis a été observée par rapport à décembre 2019.

Lire aussi

Du renfort dans les centres de tri

Pour tenir la cadence, le responsable du site a dû adapter les horaires et recruter du personnel. "Au lieu de commencer à 3h du matin, on a dû commencer à 1h du matin. Pour la période, nous avons embauché 25 personnes supplémentaires pour pouvoir traiter tous ces flux", explique à TF1 Alain Yoro, responsable de cette agence de Créteil.

Les chauffeurs-livreurs voient également leur charge de travail évoluer. Ainsi, Kodzo Adzigo, chauffeur-livreur pour DHL France, qui distribue des colis habituellement exclusivement aux entreprises, livre ce mois-ci "huit colis sur dix" à des particuliers. Un changement de clientèle qui n’est pas pour lui déplaire : "Quand les gens entendent 'livraison', tout de suite ça saute de joie parce qu’on sait que c’est une bonne nouvelle." En espérant que tous les cadeaux arrivent à temps sous le sapin de Noël.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Perpignan : une jeune femme meurt après être restée enfermée dans une voiture en plein soleil

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 8 millions de Français éligibles à la vaccination n'ont reçu aucune dose

Covid-19 : Sanofi renonce à son vaccin à ARN messager malgré des résultats encourageants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.