Les voitures électriques coûteront bientôt moins cher que leurs jumelles à essence

Les voitures électriques coûteront bientôt moins cher que leurs jumelles à essence

AUTOMOBILE - Selon une étude réalisée par BloombergNEF, les voitures électriques coûteront moins cher à produire que les voitures à moteurs thermiques d'ici cinq ans. Explications.

Encore souvent réticents, notamment pour une question de budget, les Français pourraient bien à l'avenir être de plus en plus nombreux à opter pour une voiture électrique. Car selon une étude réalisée par BloombergNEF pour l’ONG Transport & Environment et révélée lundi par Le Figaro, d'ici à cinq ans, ces dernières coûteront moins cher que leurs jumelles à essence, et ce, sans prendre en compte les aides gouvernementales pour s'équiper d'une automobile plus verte. 

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

L’étude distingue les prix de quatre catégories de véhicules : les conducteurs pourront s'équiper d'un utilitaire léger électrique, de type Kangoo, à un prix équivalent à un modèle à essence dès 2025.  Quant à la parité des prix pour les SUV et les berlines, elle est attendue en 2026. Les amateurs de citadines, eux, devront attendre 2027.

Des batteries plus autonomes

Chez un concessionnaire de Pontoise, dans le Val-d'Oise, l'engouement pour l'électrique est déjà perceptible. En un an seulement, les ventes ont doublé. "Les voitures électriques bénéficient d'un bonus important. En plus, elles ont un coût d'utilisation inférieur. La voiture électrique, c'est clairement l'avenir", confirme Jallu Berthier. Mais actuellement, l’écart de prix est considérable. Ainsi, sans les primes, un véhicule électrique coûte environ deux fois plus cher qu'une essence. 

Du coup, cet achat reste toujours inaccessible pour de nombreux automobilistes, qui en attendant optent pour un modèle hybride. "On a hésité à le faire pour le moment, mais c'est vrai que c'est encore un petit peu cher. J'espère dans cinq ans pouvoir passer la transition sur des modèles totalement électriques. En même temps, si l'autonomie pouvait augmenter aussi, ce serait intéressant", confie une mère de famille dans la vidéo en tête de cet article.

Lire aussi

Des batteries avec plus d'autonomie et moins coûteuses, ce sera possible dès 2025. Leur prix a déjà chuté de 89% entre 2010 et 2020, une baisse qui devrait se poursuivre pendant les prochaines années. L'autre levier majeur pour abaisser les coûts est industriel : dans les usines, la production va augmenter très fortement avec des chaînes d'assemblage ultramodernes, uniquement dédiées à cette motorisation. "L'industrie automobile est une industrie de volume, c'est-à-dire qu'il faut fabriquer et vendre beaucoup de voitures pour pouvoir amortir les coûts et on peut penser qu'effectivement avec la montée en puissance des ventes de voitures électriques, les coûts de production vont baisser", explique l'économiste Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem.

Signe de cet emballement, des modèles électriques à un prix abordable font déjà leur apparition, autour de 15.000 euros hors bonus écologique. Les experts du secteur estiment qu'à partir de 2027, le nombre de véhicules électriques dépassera celui des voitures thermiques. Nos bons vieux moteurs à essence ou diesel pourraient alors devenir des pièces de collection dès 2035.

Découvrez notre podcast "Impact Positif"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Vaccins : l'exécutif lance une "nouvelle campagne massive d'appels" pour inciter les plus vulnérables

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.