"C’est désespérant" : la galère des particuliers qui attendent l’aide MaPrimeRenov’

"C’est désespérant" : la galère des particuliers qui attendent l’aide MaPrimeRenov’

TÉMOIGNAGES – Près de 5000 personnes attendent toujours leur prime de l’État pour la rénovation qu’ils ont effectuée. L’équipe de TF1 est allée à la rencontre de deux femmes n'ayant pas reçu leurs aides.

Claudette regrette d’avoir sollicité l’État pour le remplacement de son ancienne installation au fioul. "Ma chaudière était vieille, elle avait 20 ans et c’était une opportunité qui n’allait peut-être jamais se représenter donc il fallait sauter sur l’occasion", relate cette retraitée qui "vit toute seule" et "a une petite retraite"

En octobre dernier, elle effectue les démarches nécessaires pour le dispositif MaPrimeRénov' et une prime de 8000 euros lui est accordée par l’État. Elle emprunte alors près de 20.000 euros et espère rapidement rembourser son crédit grâce à cette aide, mais cinq mois plus tard, la prime n’est toujours pas versée. 

Toute l'info sur

Le WE

"Un endettement comme ça sur dix ans, c’est quand même lourd", rapporte Claudette. Elle appréhende à présent l’avenir. "C’est ennuyeux parce que si j’ai besoin d’un autre crédit pour une toiture, pour une voiture, pour quoi que ce soit, la banque me refuserait un prêt puisque je suis déjà endettée sur dix ans". Alors depuis trois mois, elle envoie des courriers et passe des coups de téléphone à la plateforme mais sans succès. "J’ai fait des tas de courriels à leur service technique pour qu’ils interviennent sur ce site et supprimer ces bugs. Ils me disent qu’ils vont faire le nécessaire et il n’y a rien qui change, c’est désespérant", déplore-t-elle. 

Des bugs informatiques à l’origine du problème

Claudette n’est pas un cas isolé. Comme elle, Gwenaëlle a fait installer un poêle à granulés. Elle pensait économiser de l’argent, mais finalement, elle en a beaucoup perdu. "Je ne pensais dépenser que 2900 euros et je me retrouve à payer les 5400 euros", affirme-t-elle dans le sujet en tête d'article. Ayant besoin de cet argent, elle "comptait vraiment sur ces 2500 euros" pour financer l’installation de son poêle. "Je ne trouve pas normal de laisser les gens dans la mouise comme ça", relate la jeune femme qui multiplie courriers et appels comme Claudette. "J’attends, j’ai envoyé des recommandés qui sont restés sans réponse, environ une quarantaine de mails, une trentaine d’appels." Mais rien n’y fait. "J’ai ouvert un dossier aux défenseurs des droits", poursuit-elle. 

Lire aussi

En temps normal, le versement des aides se fait en quinze jours. Alain Brossais, directeur de MaPrimeRénov’, explique ces retards. "Les difficultés marginales, mais qui peuvent être rencontrées par des usagers, sont liées à des bugs informatiques que nous nous engageons à résoudre le plus rapidement possible", assure-t-il. En attendant, 5000 personnes sur 160.000 n’ont toujours pas touché leur argent. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : Castex suspend "jusqu'à nouvel ordre" les vols entre le Brésil et la France

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

Lire et commenter