Fêtes de fin d'année : pourquoi on risque de manquer de fromages AOP

Fêtes de fin d'année : pourquoi on risque de manquer de fromages AOP

GASTRONOMIE - La production de fromages AOP auvergnats est moins importante cette année, au point que certains craignent une possible pénurie pour les fêtes de fin d'année. On vous explique.

Dans cette fromagerie de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, les habitués sont unanimes : les fromages auvergnats sont des incontournables. "J’achète du Saint-Nectaire, du Salers tradition, de la Fourme d’Ambert…", énumère une cliente tandis qu’un autre assure : "Forcément, le Saint-Nectaire et le Bleu d'Auvergne font toujours partie du plateau de fromages qu’on a à la maison"

Pourtant, la consommation de ces fromages AOP va sans doute être réduite pour les fêtes. En effet, le volume de production du Saint-Nectaire, de la Fourme d’Ambert, du Salers, du Bleu d’Auvergne ou encore du Cantal aurait baissé de 15 à 20% cette année, selon une estimation donnée à Ouest-France par Arnauld Dischamp, vice-président de la fromagerie Dischamp, qui fabrique et affine des fromages auvergnats.

Toute l'info sur

Le 13H

En cause, des aléas météorologiques qui ont impacté la culture de foin. Résultat : celui-ci est de moins bonne qualité et les vaches qui s’en nourrissent produisent moins de lait. "Par rapport à l’année dernière, on est à peu près à deux litres de moins par vache par jour. Pour un troupeau de 60 vaches comme le nôtre, ça représente 12 à 15.000 litres de lait en moins, ce qui est assez énorme", constate un éleveur du Puy-de-dôme. 

La baisse de production de lait s’est donc également répercutée chez les fabricants de fromage. Ceux-ci en ressentent d’autant plus les conséquences qu’en tant que producteurs de fromages AOP, ils n’ont pas le droit d’importer du lait de fermes en dehors de la zone géographique définie par le label. 

Si la qualité des fromages produits est garantie par l’appellation, leur quantité sera donc moindre cette année. Chez Nicolas Sudre, producteur de Fourmes d’Ambert et de Bleus d’Auvergne, ce sont 1600 kilogrammes de fromages qui manquent cette année. "Les dernières semaines de décembre, on va devoir quasiment fonctionner à flux-tendu. Et on va peut-être avoir des ruptures de stock pour fin décembre", estime-t-il.

Lire aussi

Pas de panique cependant. Pour faire face au succès de ces fromages AOP, certains vendeurs se sont adaptés en anticipant les commandes auprès de leurs fournisseurs. "Par rapport à l’année dernière, on a acheté plus de stocks pour pouvoir les faire murir dans nos caves et pour ne pas être en pénurie pour les fêtes", explique May-Li Martin, fromagère. Il ne devrait donc pas y avoir de pénurie, mais il faudra peut-être se contenter d’une plus petite quantité de ces fromages auvergnats pour les fêtes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

Décès de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur les circonstances de l'accident de ski

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.