Plus écolos et économiques, combien coûtent les chaudières à granulés ?

Plus écolos et économiques, combien coûtent les chaudières à granulés ?

CHAUFFAGE - Moins polluantes et plus rentables, les poêles à granulés séduisent de plus en plus de Français. Mais faut-il casser sa tirelire pour s'équiper ? Pas obligatoirement, grâce aux aides mises en place.

À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d'installer une nouvelle chaudière au fioul neuve (sauf quand il est impossible de recourir à un autre système). Au total, trois millions de foyers sont équipés de ce mode de chauffage polluant. Geoffrey Marisy en faisait partie mais il n'a pas attendu l'année prochaine pour changer ses habitudes. Longtemps propriétaire de ce type d'appareil, il a choisi de se doter d'un modèle moins polluant et très en vogue : une chaudière à granulés de bois. 

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Pour rappel, cet appareil  fonctionne de façon similaire à une chaudière classique au fioul ou au gaz. Mais à la différence d'un modèle à bûches, les poêles à granulés se gèrent automatiquement grâce à un système électronique embarqué. D'ailleurs, Geoffrey Marisy a acheté un modèle dernier cri qui peut se commander à distance. Il peut ainsi gérer ainsi la température précise de ses radiateurs. 

Différentes aides publiques

Pour s'offrir cet appareil, le récent propriétaire a-t-il eu besoin de casser sa tirelire ? Pas forcément. Geoffrey Marisy a bénéficié de nombreuses aides prévues pour l'achat d'une chaudière à granulés. Au total, il a reçu 6630 euros de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et 2300 euros du département de l'Essonne (91). Résultat de l'opération, sa chaudière vendue 20.000 euros, lui a coûté 6000 euros. 

Le gouvernement a pour objectif qu'il n'y ait plus aucune chaudière au fioul d'ici dix ans. C'est dans ce contexte que l'exécutif a décidé de donner un coup de pouce aux consommateurs -avec le dispositif Ma Prime Renov'-  pour les accompagner dans leur transition énergétique. En effet, les  chaudières à granulés présentent aussi l'avantage d'émettre moins de gaz à effet de serre. Consommant moins d'énergie et de combustible, elle est aussi plus rentable que les autres types de chaudière. 

Prenons quelques chiffres pour mieux comprendre : pour 100 kW l'unité d'énergie, un individu dépense 7,50 euros de fioul, si l'on se chauffe au gaz on arrive à 6,50 euros et le montant baisse jusqu'à 6 euros pour les granulés. "Les factures de fioul montaient à 3000 euros l'année. Aujourd'hui, on table sur environ 1400 euros", apprécie Geoffrey Marisy. 

Une tendance qui s'accélère

Preuve d'un certain engouement autour de cet appareil, plus de 20.000 Français se sont dotés d'une chaudière à granulés en 2020. Un chiffre qui a augmenté de 40% sur un an. En plus de leur prix attrayant, ces appareils séduisent les potentiels clients par leur aspect pratique. "Contrairement aux poêles à bûches qui vont nécessiter de grosses quantités de bois, le consommateur peut aller acheter ses deux sacs de granulés le samedi matin avant de les mettre dans le réservoir", rapporte Fréderic Carty du magasin Invicta Shop, spécialiste du chauffage. 

Lire aussi

Plus pratique et moins gourmande en énergie, la chaudière à granulés demande de l'entretien. "Dès qu'on est sur du combustible bois,  ça génère un minimum de cendres qu'on est obligé de nettoyer", explique Christian Moulard chauffagiste. Et le temps de nettoyage est plus long sur ces types d'appareil. Conséquences ? La facture est plus élevée. "En moyenne les contrats d'entretien sur les chaudières gaz sont aux alentours de 180 à 200 euros. Sur les chaudières à granulés, on avoisine plutôt les 280 euros à 300 euros", continue-t-il. Bien entretenus, ces modèles ont une durée de vie comprise entre 15 et 20 ans. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains "d'ici fin mai"

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Covid-19 : AstraZeneca, itinéraire d'un vaccin décrié finalement réhabilité

Lire et commenter