Prix, autonomie... Les vêtements chauffants, une bonne option face au froid ?

Prix, autonomie... Les vêtements chauffants, une bonne option face au froid ?

INNOVATION - Alors que la France est touchée par une vague de froid, les vêtements chauffants peuvent apporter un réel confort pour les activités en extérieur. Mais où en est la technologie ?

Plus d'excuses pour enfourcher son vélo. En hiver, les plus chanceux peuvent désormais se protéger du grand froid avec des vêtements chauffants. Une simple pression sur un bouton intégré et le corps se réchauffe. Gants, chaussettes ou encore semelles, ces accessoires ont séduit un couple de retraités, Marie-Laure et Yves Baudevin. 

Passionnés de cyclisme, ils avalent des milliers de kilomètres de route chaque année. "Lorsqu'on avait des gants normaux, on était obligés de porter des gants en soie ou bien des sur-gants",  estime Yves Baudevin. 

Des innovations qui séduisent aussi les professionnels œuvrant en extérieur. Artisan, Sébastien Astori utilise un gilet chauffant qui lui apporte un réel confort, lui permettant ainsi d'éviter de multiplier les couches de vêtements et de bénéficier d'une plus grande liberté de mouvement. 

Toute l'info sur

Le 20h

Ces vêtements chauffants doivent réussir la prouesse suivante : allier confort et chaleur. Les professionnels dans ce domaine s'efforcent d'intégrer - de façon discrète et légère - la technologie aux vêtements. "Ce sont des alliages très fins qui vont réchauffer la main et les doigts. Concernant les gants chauffants, ces fibres sont intégrées aux produits", décrit Marion Bouvier, chef de produit Therm-ic. 

Pour déclencher la chaleur du produit, il faut s'appuyer sur le bouton de démarrage. Quelques secondes suffisent pour sentir le changement de température. "Ce sont des éléments chauffants très imperceptibles qui sont reliés à une batterie", reprend Marion Bouvier. 

La marque Therm-ic est le leader mondial sur le marché. Depuis deux ans, cette société connaît une croissance fulgurante de plus de 30%.

"Des capteurs qui mesurent la chaleur"- Sonia Bellazouz, RD Manager chez Ixon

Sur le site d'un de leurs concurrents, G-Heat, également spécialiste en vêtements chauffants, des instructions sont inscrites. Concernant les gants chauffants, l'industriel préconise de charger entièrement les batteries 12 heures avant les premières utilisations. Ensuite, seules cinq ou six heures suffiront. "C'est sur les batteries qu'on pourrait peut-être travailler pour avoir plus de chaleur plus longtemps. Une fois qu’on pourra les mettre le matin et les éteindre le soir, je pense qu’on aura vraiment atteint tout le confort possible dans ce type de matériel", estime Gilles Nulli, side-cariste. Sur les longs trajets, l'autonomie a son importance. 

Parfois, la chaleur peut devenir intense. Au risque de suer. Alors, certains fabricants vont même jusqu'à adapter la diffusion de la chaleur aux besoins de l'utilisateur. L'idée consiste à pouvoir réguler la chaleur à l'intérieur des gants même lorsque le conducteur a les mains occupées. "À l'intérieur du gant, on a mis au point un capteur qui vient mesurer l'intensité de la chaleur de votre main. Quand vous êtes sur la moto par exemple, la température va monter ou baisser", explique Sonia Bellazzouz qui travaille chez Ixon. Cette entreprise implantée dans le Mâconnais depuis 25 ans vend des gants de motards chauffants.  

Lire aussi

Reste que ces vêtements chauffants ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Si la vente de ces produits explose dans les magasins de sport, ces innovations ont un coût. Prenons deux produits identiques : les vêtements chauffants sont en moyenne 30% plus cher. Mais l'écart peut s'avérer bien plus élevé. "Pour une paire de chaussettes classique, le prix se situe aux alentours de trente euros en moyenne. Sur une paire chauffante, le prix d'appel va frôler les 190 euros", indique Stéphanie Perret, conseillère de vente dans la boutique Espace Montagne. Soit un réel investissement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin Johnson & Johnson : la HAS espère donner un avis "à la fin de la semaine"

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Assassinat de Samuel Paty : "J'ai menti", avoue l’adolescente à l’origine de la polémique

Lire et commenter