Assurance habitation : dans quelles régions paie-t-on le plus ?

Assurance habitation : dans quelles régions paie-t-on le plus ?

COMPARATIF - Les tarifs des assurances habitation varient beaucoup d'une région ou d'une ville à l'autre. Où sont-elles les plus et les moins chères ?

Assurer sa maison ou son appartement représente chaque une dépense conséquente. Et ce budget varie du simple au double selon la région où l'on habite. Selon le dernier baromètre habitation réalisé par le comparateur en ligne LeLynx.fr, les Français ont dépensé en moyenne 160 euros par an en 2020 pour assurer leur logement. Parmi les régions les plus chères, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses 169 euros annuels, notamment à cause des inondations à répétition.

Toute l'info sur

Le 13h

La Bretagne, région la moins chère

Après la Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie se situent parmi les régions les plus chères, avec 166 euros par an, devant le Grand-Est et l’Île-de-France (161 euros). En revanche, la facture la moins salée se situe en Bretagne, où les assurés dépensent en moyenne 142 euros par an, devant les Pays-de-la-Loire (146 euros) et la Normandie (152 euros). Outre la zone, le prix de l’assurance habitation varie également en fonction des biens assurés à l'intérieur du logement (ordinateurs, vélos...), et de la surface de celui-ci.

Jade, étudiante et locataire à Orléans, dispose ainsi d'un appartement de 22m² : "C’est là où je dors, travaille et mange, confie-t-elle. Je suis à 120 euros par an, c’est quand même un budget conséquent, il faut le prendre en compte." Une dépense importante, mais qu’elle partage avec son propriétaire. Tout le contraire de cette mère de famille quelques kilomètres plus loin, à Ouvrouer-les-Champs. Cette dernière est propriétaire d’une maison de 120m² et paye 430 euros d’assurance habitation, celle-ci couvrant en outre tous ses biens de valeur.

Lire aussi

Alléger les garanties pour payer moins cher

Alors, comment faire des économies ? Si certains misent sur un "package" assurance habitation-assurance auto chez le même assureur ou tentent de négocier grâce à leur bonne conduite, il est possible de faire baisser la note en installant une alarme ou un dispositif de télésurveillance, ces derniers étant très souvent pris en compte par les assureurs.

Cependant, pour Raphaël Gilmas, expert et directeur marketing chez LeLynx.fr, conseille surtout de faire le ménage dans ses garanties : "Quand on est dans une région où il n’y a pas de gel, il n’y aucun intérêt à demander de bénéficier à ce type de garanties. Également, on a aussi souvent des contrats qui sont en doublon. Il n’y a donc aucun intérêt à assurer deux fois son téléphone, alors qu’il est peut-être déjà pris en charge par ailleurs."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter