Prix de l'électricité : les tarifs continuent d'augmenter, comment y remédier ?

Prix de l'électricité : les tarifs continuent d'augmenter, comment y remédier ?

FACTURE - Le tarif de l’électricité doit augmenter de 0,48 % pour les particuliers à partir du 1er août et pourrait grimper encore de 5% à 6% d’ici à 2022. Si le gouvernement réfléchit à une manière de faire passer la pilule, les consommateurs ont une petite marge de manœuvre pour réduire leur facture.

Après le gaz, c’est au tour de l'électricité de donner des sueurs froides aux ménages Français. Le tarif de l’électricité doit augmenter de 0,48 % pour les particuliers à partir du 1er août, soit une hausse de quatre euros en moyenne par an et par ménage. Une augmentation qui pourrait sembler modérée si elle ne s'inscrivait pas dans une hausse globale des tarifs depuis des années. 

"Les prix du marché sont en explosion en ce moment, puisqu’on est passé en quelques mois de 40 euros du mégawattheure à 72 euros", relevait fin juin auprès de l’Agence France-Presse Frank Roubanovitch, le président du Comité de liaison des entreprises consommatrices d’électricité (CLEEE). 

Toute l'info sur

Le 13H

Une hausse qui se répercute sur le train de vie des ménages Français. "J'ai comparé entre l'année dernière et cette année, ça a drôlement flambée, ça a bien augmenté de 6, 7 euros par mois au moins", affirme une passante interrogée dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "Avant quand je sortais de ma salle de bain pour prendre quelque chose, je laissais allumé, maintenant j'éteins (...) Enfin, c’est des économies de bout de chandelle", déplore une dame âgée. 

Les tarifs pourraient augmenter de 5% à 6% d'ici 2022

Mais ce qui inquiète le plus les ménages et le gouvernement, c'est la prochaine révision, programmée le 1er février 2022, qui s’annonce encore plus douloureuse. Selon BFM Business, les tarifs pourraient augmenter de 5 à 6 %. Une tendance que confirme Antoine Autier, responsable adjoint de l'association de consommateurs UFC que choisir. "On a une hausse massive du prix de l'électricité en raison de la fiscalité qui est de plus en plus importante, les frais liés au réseau, au transport d'électricité et l'évolution du prix de l'électricité sur les marchés de gros", développe-t-il au micro de TF1. 

Cette hausse prévisible préoccupe le gouvernement qui planche déjà pour trouver un moyen de la rendre la moins perceptible et de préserver le porte-monnaie des Français à l’approche de l’élection présidentielle. D’après BFM Business, deux options sont notamment sur la table. La première consiste à baisser la Contribution au service public de l’énergie (CSPE), l’une des taxes appliquées sur la consommation d’électricité. Cette solution impliquerait une modification législative dans le cadre de la loi de Finances en fin d’année.

Lire aussi

La deuxième consisterait à augmenter le quota d’électricité issue du nucléaire qu’EDF peut vendre à ses concurrents à prix fixe et bon marché (42 euros/MWh). Ce mécanisme est plafonné et représente actuellement moins de 30 % de la production de l’entreprise. En ouvrant davantage les vannes, on pourrait obtenir une baisse mécanique des prix sur le marché et par ricochet une moindre hausse des tarifs réglementés. Cette solution nécessiterait de prendre un arrêté, mais demanderait surtout un effort à EDF.

Les solutions qui s'offrent aux consommateurs

Du côté des ménages, des solutions existent également pour réduire les factures, notamment depuis que le télétravail lié à la crise du Covid les a fait exploser. Selon Antoine Autier, responsable adjoint de l'association de consommateurs UFC-Que choisir, le consommateur peut soit faire évoluer son contrat pour mieux l'adapter à sa consommation ou bien changer de fournisseur.

En vidéo

Hausse des prix de l’électricité : comment faire baisser la facture ?

"Il y a encore 68% des consommateurs qui sont au tarif règlementé de vente qui a un inconvénient, c’est d'être l'offre la plus chère du marché. En allant à la concurrence, en comparant vous pouvez réaliser des économies de 5 à 10% sur votre facture", explique-t-il dans la vidéo ci-dessus. Pour cela les particuliers peuvent se regrouper et participer à un appel d'offre, afin de mettre en concurrence les fournisseurs et de choisir la meilleure option.  Autre possibilité, les offres à prix fixes, soit un engagement à payer la même somme tous les mois pendant un ou deux ans, mais attention à l'issue les fournisseurs peuvent toujours rehausser leur tarif. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le syndicat Solidaires dépose une requête contre la fin de la gratuité des tests

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.