Café en grains vs capsules : quelles machines sont les plus rentables ?

Café en grains vs capsules : quelles machines sont les plus rentables ?

ON VEILLE AU GRAIN – Malgré le prix des capsules réputé élevé, la majorité des Français possèdent une machine à dosettes. Néanmoins, vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers les cafetières à grains. Quelles machines sont les plus rentables ?

D’un côté, le café "portionné", en capsules ou en dosettes, réputé cher mais avec des machines au prix abordable. De l’autre, le café en grains, moins onéreux mais avec un coût des appareils qui fait souvent peur aux amateurs du petit noir. 

Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la seconde option. Comme au bistrot, ils souhaitent retrouver les saveurs du "vrai" café. Aujourd’hui, avec ce genre de cafetières, plus besoin d’être un spécialiste. "La machine broie uniquement la dose dont j’ai besoin. C’est très important parce que le café moulu a une durée de vie très, très courte, un quart d’heure à peu près, alors qu’on peut garder le café en grains entre un et six mois sans problème. C’est vraiment sur ça que la machine fait la différence : la fraîcheur de la mouture", explique Mir Chouchana, expert café pour Delonghi, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Toute l'info sur

Le 20h

Mais venons-en aux faits. Ces machines sont chères. Elles coûtent 404 euros en moyenne, contre 71 euros pour une machine à capsules. Mais selon notre expert, l’achat serait tout de même rentable à long terme. "L’investissement de départ est cher, c’est vrai", admet-il. "Mais c’est exactement le même principe qu'avec une voiture électrique : c’est cher à l’achat, c’est rentable sur la longueur. Vous remboursez la machine en un an avec seulement quatre cafés par jour puisque vous ne payez que le grain", poursuit Mir Chouchana. 

Le café en capsules trois plus cher que celui en grains

Au kilo, le café en capsules est trois fois plus cher que celui en grains. Résultat, les clients se l’arrachent. Ce qui fait les affaires de David Serruys depuis dix ans. Il en torréfie plus d’une tonne par semaine à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. Ses ventes ont bondi de 40% depuis le début de l’année. "Aujourd’hui, on est dans une phase où le consommateur veut vraiment se recentrer sur le terroir et avoir aussi une démarche durable donc écoresponsable", affirme-t-il. 

Lire aussi

Le café en grains est aussi plus écologique car évidemment, il n’y a pas de capsules à recycler. Ainsi, le marché des machines à café en grains a de beaux jours devant lui. 2,5 milliards de tasses de café sont consommées chaque jour dans le monde. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Éric Zemmour est l'invité de Ruth Elkrief sur LCI ce lundi 27 septembre à 20h35

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.