Prix du gaz : la mauvaise nouvelle de la rentrée

Prix du gaz : la mauvaise nouvelle de la rentrée

REPORTAGE - Ce 1er septembre, on retient la nouvelle hausse des tarifs réglementés du gaz. Cela commence à peser lourd sur les factures.

C'est une flambée des prix dont les ménages se seraient bien passés. La hausse atteint 9% pour une famille qui se chauffe et cuisine au gaz comme Alain et Viviane Idier. "Ça fait gros quand même d'un seul coup. Et toujours au moment de l'hiver", s'indigne Viviane. Le couple s'attend à payer une centaine d'euros de plus cette année. Des factures de chauffage qui augmentent, c'est pour ces retraités une baisse automatique du pouvoir d'achat. "Ce n'est pas négligeable, ça fait des loisirs en moins", rajoute la retraitée. "On a un poêle à bois. Je pense que cette année, on va utiliser plus de bois pour économiser du gaz", lance Alain.

Toute l'info sur

Le 13H

En deux ans et demi, les tarifs réglementés ont progressé de 15,8% à cause d'une hausse des cours mondiaux et d'une demande internationale plus forte. Sur le marché de Loches (Indre-et-Loire) ce mercredi matin, chacun voit d'abord les conséquences sur son quotidien. "Je pense que ça va nous coûter beaucoup plus cher", lance une passante. Une hausse du coût de l'énergie qui s'ajoute au sentiment de devoir dépenser plus ces derniers mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Ségolène Royal échoue à se faire élire au Sénat

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.