Prothèses auditives : certains modèles désormais remboursés à 100%

Prothèses auditives : certains modèles désormais remboursés à 100%

BONNE NOUVELLE - Depuis le 1er janvier, ceux qui portent des prothèses auditives n'ont plus besoin d'avancer le moindre centime pour s'équiper. Comment cette réforme s'applique-t-elle concrètement ? Explications.

En France, 1,8 million de personnes portent des prothèses auditives, alors que 3 millions de Français en auraient besoin. Pourquoi une telle frilosité ? Notamment parce que les prix pratiqués jusqu'à maintenant empêchaient très souvent l'acquisition de ce type d'équipement. C'est le cas d'Olga Rosen. Cela faisait trois ans que cette retraitée entendait moins bien, et en ce début d'année, elle a pu enfin s'appareiller. 

Toute l'info sur

Le 13h

"Le prix me semblait terriblement élevé. J'ai une retraite convenable, mais petite, donc je ne pouvais pas m'offrir ce luxe-là. Entendre, c'était un luxe pour moi", reconnaît-elle. Ce que confirme Philippe Metzger, audioprothésiste : "ces appareils coûtaient autrefois entre 1300 et 1400 euros", explique-t-il. Sauf que depuis le 1er janvier, avec la mise en œuvre de la réforme 100% santé, le modèle basique de prothèse auditive est passé de 1.500 à 950 euros, et il est entièrement pris en charge par la sécu et la mutuelle. Plus besoin donc de débourser le moindre centime. 

Un accord inédit

Comment cela va-t-il s'appliquer ? Sur les 950 euros, 240 euros seront pris en charge par l'Assurance maladie et les 710 euros restants par votre Complémentaire santé. C'est le fruit d'un accord inédit entre tous les acteurs. "La réforme a été faite parce qu'il y a aujourd'hui près de 2 millions de personnes qui portent des appareils auditifs sur les 3 millions qui en auraient besoin", souligne Luis Godinho, le président du syndicat des audioprothésistes.

Lire aussi

L'accompagnement nécessaire les premières semaines afin d'affiner les réglages est compris dans le prix des appareils. Même chose pour les visites de contrôle, et ce pendant quatre ans. Mais pour certains, ce dispositif ne va pas assez loin car tous les modèles ne sont pas concernés, notamment les plus onéreux. Les prix des modèles plus sophistiqués ("classe 2") resteront en effet libres et le remboursement pourra varier de 400 à 1.700 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter