Smartphones reconditionnés : les pièges à éviter

Smartphones reconditionnés : les pièges à éviter

SECONDE MAIN - Les appareils reconditionnés coûtent beaucoup moins cher que les neufs, mais peut-on s'y fier ? Comment être sûr de la qualité du produit ?

Étudiante en Histoire, Victoria a dépensé 350 euros pour s'offrir un téléphone reconditionné. Une bonne affaire, pensait-elle. Mais au bout de six mois, un problème de batterie l'a contrainte à renvoyer son nouveau gadget. Comme la garantie était encore valable, un nouveau lui a été envoyé. Rebelote un an plus tard, mais là, la garantie avait expiré. Bilan ? Victoria a dû s'acheter un nouveau portable. 

Toute l'info sur

Le 20h

Comme elle, environ un Français sur trois aurait déjà acheté un smartphone d'occasion, selon les chiffres récemment publiés par l'entreprise française spécialisée dans le reconditionnement de smartphones, Recommerce. Mais comment être sûr de la qualité du produit ? Peut-on échapper à la loterie des achats en ligne ? 

Vérifier l'acheteur et privilégier les garanties longues

David Mignot, cofondateur de la start-up française Yes-Yes, spécialisée dans le reconditionnement a des astuces pour permettre aux consommateurs d'éviter les pièges. 

En premier lieu : la batterie. Devant les caméras de TF1, l'entrepreneur montre un cas précis de téléphone qui, tel quel, pourrait poser problème à son futur propriétaire. "On a une batterie qui charge à 84% donc c'est plutôt bien, mais qui a plus de 1000 cycles de charge. Donc on va changer la batterie, car elle a eu un nombre de charges et de décharges trop important." Son conseil : éviter les batteries qui ont déjà été rechargées plus de 550 fois.

Lire aussi

Autre point de vigilance : la qualité des pièces de rechange utilisées. Comme la couleur de l'écran, si la luminosité a un aspect naturel, c'est que l'écran est de bonne qualité. Le teint jauni ou un peu terne peut en revanche faire mal aux yeux sur le long terme. 

Enfin, dernière règle de prudence et pas des moindres : vérifiez toujours à qui vous achetez, comme l'explique à TF1 Melinda Davan-Soulas, journaliste spécialiste de la Tech. Elle met en avant la différence entre les reconditionneurs qui révisent eux-mêmes les appareils et les "places de marché" qui servent uniquement d'intermédiaire entre l'acheteur et la personne qui a remis à niveau le smartphone. "En général, le nom du reconditionneur est sur le côté", précise la journaliste qui recommande aussi de lire scrupuleusement les avis et de privilégier les garanties durant entre 12 mois et 2 ans, la durée de vie moyenne d'un smartphone. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés repasse au-dessus de la barre des 7000

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France remonte, après l'or d'Agbégnénou

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à rouvrir les écoles sans attendre les vaccins

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.