Souvenirs de vacances : la tendance des affiches rétro made in France

Souvenirs de vacances : la tendance des affiches rétro made in France

VINTAGE - Des illustrations spécifiques à chaque ville, qui se déclinent du poster à la carte postale : ce sont des souvenirs de plus en plus prisés par les vacanciers. Le marché de ces affiches rétro conçues et imprimées en France est en plein boom.

Que ce soit à la mer, à la montagne ou en ville, l'affiche rétro est devenue un classique de nos souvenirs de vacances. "Ça change de beaucoup d’affiches que l’on peut voir ailleurs", se réjouit une cliente de la papeterie La Mucca de Toulouse, dans le reportage en en-tête. "Et puis les couleurs sont belles, ça donne envie de voyager", renchérit une autre. 

Dans cette boutique toulousaine, les nouvelles affiches illustrées côtoient celles des années 30, comme les visuels publicitaires colorés du groupe Air France. C’étaient à l’époque ces compagnies de transports qui éditaient des affiches dessinées à la main, pour faire la promotion d’une destination, tandis que les réseaux ferroviaires, aériens et maritimes se développaient et que l’on voyageait plus facilement. 

Toute l'info sur

"Made in France"

Aujourd’hui, ce sont plutôt des visuels réalisés par ordinateur qui ont la faveur des touristes, mais qui se situent toujours dans la claire lignée de l’affiche rétro. Les vacanciers sont en quête d’originalité : les ventes de ces affiches augmentent de 10% chaque année dans ce magasin toulousain, preuve que le vintage revient en force.  

Un vent de fraîcheur bienvenu quand les mêmes visuels sont repris en boucle depuis des années, selon le co-gérant de la boutique. "Cette répétition depuis vingt ans des mêmes images, comme un taxi jaune new yorkais sur fond noir, sous la neige, fait que le public, surtout les plus jeunes, a eu besoin de retourner vers une forme peut-être plus illustrée", explique Fabrice Alfier. 

Une inspiration trouvée sur place, des illustrations made in France

Ces illustrations se déclinent aussi en carte postale. Et chaque destination touristique veut son modèle : c'est le cas de Carcassonne. Pour la cité médiévale, c'est un outil de promotion indispensable. "L’avantage pour nous d’avoir une affiche et que les gens repartent avec, c’est de se souvenir de Carcassonne, avoir envie de revenir", estime Muriel Brunet, directrice de l'office du tourisme de la ville. Offert en cadeau, le poster fait aussi son effet et participe à faire découvrir la ville à de potentiels futurs touristes. 

Pour les boutiques, ce souvenir est aussi très rentable : achetée 10 euros en moyenne à l'imprimeur, une affiche grand format est revendue 25 euros aux clients. Outre cette marge avantageuse, ces illustrations sont aussi 100% Made in France, à commencer par le dessin. Ce sont souvent des artistes locaux qui s’y attèlent, et qui trouvent leur inspiration directement sur place. "Je m’arrête, parce que je vois un point de vue que j’aime, qu’il y a des couleurs, une sensation" :  sur les rives de la Garonne, à Toulouse, la graphiste freelance Céline Colombo déambule pour trouver le meilleur paysage à esquisser. 

Entre le brouillon, le croquis et la couleur, elle passe trois jours sur des créations qui reposent sur trois clés : "La simplification, une image reconnaissable au premier coup d’œil, et de grands aplats de couleurs"

Un marché en expansion depuis le début de la crise sanitaire

Pour conserver la richesse de ces camaïeux, les affiches sont éditées dans plusieurs imprimeries de l’Hexagone. Dans l’une d’elles, la société toulousaine Printoclock, les visuels rétro représentent 20% des affiches imprimées, un chiffre en augmentation. "Avec la crise du Covid, les affiches de concert, l’évènementiel a baissé, détaille Charlène Davignon, directrice de production. On faisait déjà de l’affiche de décoration mais là ça a pris le dessus : les gens étaient confinés, donc c’est un marché qui s’est développé." 

Lire aussi

Ces posters touristiques sont tirés en petite série, presque une collection limitée : 100 à 200 exemplaires par visuel. Au cours de l’été, l’imprimerie approvisionne des boutiques dans toute la France : en Normandie à Tourville, en Bretagne à Vannes, en Auvergne-Rhône-Alpes à Monestier-de-Clermont. Parmi les commandes, la côte atlantique a du succès : les posters des Landes, du Pays Basque et de Vendée sont les plus vendus. L’imprimerie livre même quelques boutiques en Europe, de quoi confirmer le rayonnement de ces affiches rétro. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.