Travaux : coup dur pour le portefeuille des bricoleurs

Travaux : coup dur pour le portefeuille des bricoleurs

TRAVAUX – L’augmentation du prix des matières premières due à la crise sanitaire impacte beaucoup de secteurs et les bricoleurs amateurs ne sont pas épargnés. Dans les rayons des magasins de bricolage, une hausse des prix de 10% en moyenne est constatée.

"J'ai fait une terrasse en bois, donc j'ai été obligé d'acheter du bois et au début de l'été, j'ai trouvé que c'était peut-être un peu plus cher que les autres années". Comme beaucoup d'autres clients de ce magasin de bricolage, Philippe le constate, les prix des produits ont augmenté. 

Le bois, la peinture ou encore les portes de garages… Dans les rayons en général, on constate en moyenne une hausse des prix de 10%. 

Toute l'info sur

Le WE

En effet, la crise sanitaire a fait considérablement augmenter le prix des matières premières, ce qui s'est ensuite répercuté sur les produits. Mohsen et Sylvie ont pu l'observer. Ce couple de banlieue parisienne vient tout juste de faire installer des fenêtres triple vitrage. En signant leur devis il y a trois mois, ils ont économisé 300 euros sur le prix des travaux. "Je suis content, je pense que j'ai bien fait", se réjouit ainsi Mohsen. 

Car ces fenêtres sont faites en aluminium, une matière première dont le prix a augmenté de 61%. Le prix de l'acier est également concerné, tout comme le PVC dont le prix a bondi de 112%.

Une forte demande à laquelle les industriels ont du mal à faire face

Mais cette augmentation du prix des produits est également causée par une reprise de la consommation mondiale et une forte demande auxquelles les industriels ont du mal à faire face. "On a remarqué, les plans de travail en bois massifs, tout ça, ça part vite et pour les cuisines aussi, il y a beaucoup moins de stock", observe ainsi une cliente d'un magasin de bricolage. 

Si les produits sont importés, ils subissent également l'augmentation du prix du carburant. C'est systématiquement le cas par exemple pour les produits venant d'Asie. Le prix du jonc a ainsi subi une hausse de 10%. "Il arrive par conteneur et le prix des conteneurs a été multiplié par cinq", souligne Frédéric Grigolato, directrice marketing au sein de l'entreprise de décoration maison Saint-Maclou. 

Lire aussi

Tous les produits de travaux ne sont cependant pas concernés. Pour le moment, les prix resteraient par exemple stables pour le parquet et les sols en vinyle. "La hausse est absorbée en partie par le fabricant et en partie par le distributeur en réduisant ses marges", souligne Karin Pater, présidente du groupe Ecotherme. 

Selon Frédéric Grigolato cependant, si les distributeurs parviennent encore à contenir cette hausse, cela ne pourrait pas durer. De nouvelles augmentations seraient même à craindre dès la rentrée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

Ancien secrétaire d'État américain dont le discours à l'ONU avait déclenché la guerre d'Irak, Colin Powell est mort du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.