Vacances d’été : top départ pour les réservations

Vacances d’été : top départ pour les réservations

Malgré les contraintes sanitaires, les Français pensent déjà aux vacances d'été. Cette année comme en 2020, la destination France va être plébiscitée. Les résidences vacances dans le sud sont déjà prises d'assaut.

Encore trois mois à attendre avant les grandes vacances. Mais savez-vous déjà à quoi ressemblera votre été ? Pour beaucoup d'entre vous, ça sera cette année encore des vacances françaises. Les plus impatients peuvent déjà acheter leurs billets de train. La SNCF a ouvert ce mardi ses réservations pour juillet et août.

Toute l'info sur

Le 20h

Chez "Papvacances", un site de locations entre particuliers, le coup d'envoi des vacances est bel et bien lancé. Déjà plus d'un quart des réservations supplémentaires pour cette année. Les propriétaires n'en reviennent pas : "le calendrier est bien rempli et complet". Les Français rêvent de maison à la campagne ou à la mer alors que les réservations en ville sont en baisse.

Sur les hauteurs de Saint-Raphaël dans le Var, voici un type de biens le plus recherché : une grande maison avec piscine à débordement, terrain de pétanque et vue sur la mer. "Leur critère, c'est avoir des locations qui peuvent recevoir de la famille et des amis", explique Samia Bentouta, concierge de l'agence "Blue estate".

L'hôtel "Best Western San Marina", situé à deux pas du port, commence tout juste à recevoir des demandes. "Je pense qu'on va refaire un été comme celui de 2020 où les réservations étaient au dernier moment, essentiellement françaises", espère le directeur de l'établissement. Que les indécis se rassurent, la plupart des professionnels du tourisme offrent la possibilité d'annuler sans frais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter