Voiture électrique : quelle autonomie pour les batteries nouvelle génération ?

Voiture électrique : quelle autonomie pour les batteries nouvelle génération ?

AUTOMOBILE - De plus en plus de constructeurs de voitures électriques se penchent sur la question de l’autonomie de la batterie. Désormais, certaines se rechargent à vitesse grand V.

Autonomie, temps de recharge… Les freins à l’achat d’une voiture électrique restent nombreux. Mais de plus en plus de constructeurs entendent changer la donne. Hyundai a ainsi mis au point une batterie qui se recharge à 80% de sa charge complète en un temps record. "On parle beaucoup de l’autonomie des voitures électriques et c’est vrai que, finalement, être capable de recharger très rapidement un véhicule est aussi un enjeu important. Cette voiture-là a la particularité de pouvoir récupérer 80% de charge en 18 minutes et 100 kilomètres d’autonomie en cinq minutes", affirme Lionel French Keogh, directeur général de Hyundai Motor France, en montrant un véhicule de la marque dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Cet argument a séduit plusieurs chauffeurs de taxis, qui n’ont pas hésité à dépenser plus de 50.000 euros pour précommander cette voiture haut de gamme. "En tant que taxis, on est limités en temps de travail. Si on peut recharger le plus vite possible et reprendre le travail par la suite, c’est beaucoup mieux pour nous", témoigne l’un d’eux. "Si demain on a des réseaux à proximité pour recharger en recharge hyper rapide de cinq, dix minutes, bien sûr que c’est un énorme argument", approuve un autre chauffeur. 

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Pour charger aussi rapidement, il y a deux impératifs : une batterie nouvelle génération et une borne de recharge très puissante de 350 kW, encore rare en France. Pour le moment, si vous rechargez votre voiture chez vous sur une prise normale, il vous faut compter en moyenne quinze heures. Si vous avez installé une prise spéciale, le temps de charge est plus que divisé par deux, soit entre quatre et sept heures. Enfin, pour passer sous la barre des 50 minutes, il est nécessaire de se rendre sur une aire d’autoroute ou dans une station-service. 

Ceci dit, si charger rapidement permet de faciliter les longs trajets, ce n’est pas toujours indispensable. "Quand on regarde aujourd’hui les utilisateurs d’une voiture électrique, ils rechargent principalement leur voiture soit à la maison le soir pendant la nuit, soit sur leur lieu de travail, donc cet aspect temps de recharge est assez psychologique, explique Flavien Neuvy, économiste spécialiste de l’automobile. Mais c’est quand même un frein important et donc, si le temps de recharge diminue, ça pourra inciter certains automobilistes à franchir le pas de l’électrique"

Une batterie qui se recharge complètement en cinq minutes

Objectif encore plus ambitieux d’une start-up israélienne : regonfler à bloc sa batterie en cinq minutes. Spécialisée dans la charge ultrarapide, la société StoreDot, basée à Herzliya près de Tel Aviv, a mis au point une première génération de batteries lithium-ion qui se rechargent complètement en ce temps record, et ce quelle que soit la capacité du véhicule. Des centaines de prototypes sont actuellement en phase de test par les constructeurs. Plus besoin de longues heures de recharge comme c’est actuellement le cas, promet Doron Myersdorf, PDG de StoreDot, pour qui un temps de charge réduit est la clé pour venir à bout des réticences sur les voitures électriques. "Vous n’aurez plus peur de vous retrouver bloqué sur l’autoroute sans énergie", a-t-il assuré à l'AFP depuis les bureaux de la société qu’il a fondée en 2012 et qui a d’abord testé ses batteries sur des téléphones, des drones et des scooters, avant de se lancer dans les véhicules électriques. En remplaçant notamment le graphite de l’anode de la batterie par du silicium, "il devient possible de charger des batteries lithium-ion en cinq minutes", alors que "c’était considéré comme impossible" auparavant, affirme Doron Myersdorf. 

Lire aussi

Pour Éric Espérance, spécialiste du secteur automobile au sein du cabinet Roland Berger à Paris, la recharge ultrarapide tient bien d’une "révolution", mais il faudra attendre pour que ces nouvelles batteries s’invitent sous la carrosserie. Pour la commercialisation, "il faut compter quatre à cinq ans à partir du moment où on commence à travailler sur un modèle, soit un cycle de conception d’un véhicule", poursuit Doron Myersdorf. 

D’autres entreprises veulent faire disparaître totalement les temps de recharge grâce, par exemple, à des stations d’échange de batterie, comme en Chine. Le concept est simple : la batterie usagée est remplacée par une pleine en quatre minutes chrono. En France, Renault envisage cette solution.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

L'avocat de Cédric Jubillar dénonce une mise en examen "juridiquement incohérente"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.