Accord de Paris : Leonardo DiCaprio, Ben Stiller, Bill de Blasio… les célébrités se mobilisent contre Donald Trump

Accord de Paris : Leonardo DiCaprio, Ben Stiller, Bill de Blasio… les célébrités se mobilisent contre Donald Trump

DirectLCI
MOBILISATION – Le président des Etats-Unis se prononce ce jeudi sur une possible sortie de l'accord de Paris sur le climat, sous le regard inquiet des 194 autres pays également signataires de ce texte historique et de plusieurs célébrités qui se mobilisent sur la Toile.

En campagne, l'homme d'affaires avait promis d'abandonner cet accord historique nom de la défense des emplois américains. Mais de nombreuses voix, sur la scène internationale, dans le monde des affaires et au sein même de son administration, l'ont appelé à revoir sa position, rappelant l'urgence d'agir face au réchauffement en cours. Si des fuites dans les médias américains accréditent l'idée d'une sortie, la Maison Blanche a mis en garde contre toute conclusion hâtive : "J'écoute beaucoup de gens, des deux côtés", assurait le président américain mercredi après-midi.


Un retrait de l'accord de Paris placerait cependant - et durablement - les Etats-Unis dans une position inconfortable sur la scène internationale. Et ça de nombreuses célébrités l’ont bien compris et tentent de faire passer le message. Militant écologiste, Leonardo DiCaprio, via son compte Twitter, s’adresse directement au principal intéressé : "Monsieur Trump, j’espère que vous ferez le choix moral aujourd’hui pour protéger nos futures générations", a-t-il écrit. 

D'autres acteurs se sont également exprimés sur le réseau social. "Si vous tenez à nos enfants peut-être devriez-vous reconsidérer votre choix. Barron (fils du président, ndlr) saura vous remerciers quand il vous verra", écrit le comédien Don Cheadle (Iron Man). 

De son côté, Ben Stiller, de passage à Cannes, pour la 70e édition du Festival de Cannes, la semaine dernière, a lui aussi eu son mot à dire : "Quel énorme pas en arrière nous réalisons. Nous devrions mener le monde sur cette voie". 

Mark Ruffalo, très engagé dans la dernière campagne américaine contre Donald Trump, n'est pas tendre dans ses mots : " Alors si c'est vrai, il aura la mort de toutes les nations dans ses bras. Les gens tiendront pour reponsable les États-Unis dans ce qu'il auront perdu". 

Plus politique, le fondateur-milliardaire de Virgin, Richard Branson, a posté une photo de lui dans un cortège avec pour légende un constat: "Indépendamment de ce que font les gouvernements, l'élan mondial stimulé par les accords de Paris augmente".

Au fond, qu'importe la décision de Donald Trump, le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré avoir la ferme intention "de signer une ordonnance de maintien de l'engagement de New York City envers l'Accord de Paris".

Plus d'articles

Sur le même sujet