COP21 : comment faire pour aller travailler dimanche et lundi ?

COP21 : comment faire pour aller travailler dimanche et lundi ?

DirectLCI
PAGAILLE - La préfecture de police de Paris recommande fortement d'"éviter d'utiliser les transports en commun sauf nécessité" dimanche et lundi. Sachant qu'il est également déconseillé de prendre sa voiture. Alors que faire exactement pour aller travailler ? Metronews a demandé confirmation auprès de la Préfecture et de son... propre patron.

Bon, résumons : la COP21, la grande conférence sur le climat, s'ouvre ce lundi 29 novembre. Plus de 150 chefs d'Etats et délégations sont attendus pour se rendre sur le site du Bourget dès dimanche... en voiture (eux). Résultat, plusieurs axes routiers seront impactés et fermés et les transports en commun saturés. Pour réconforter les usagers, la gratuité des transports en commun a été annoncée pour ces deux jours par les autorités. Cette mesure était censée, selon Anne Hidalgo, permettre "à l'ensemble des Franciliens et des Parisiens de pouvoir utiliser les transports publics". Jusque là, tout allait "presque" bien.

C'était sans compter, la diffusion d'un message de la préfecture de police ce vendredi à destination des usagers quelque peu "étonnant ": celui "d’éviter les transports en commun sauf nécessité" dimanche et lundi pour le démarrage de la COP21. Deuxième conseil : la préfecture de police recommandait également "de ne pas utiliser les véhicules". Bilan des courses : transports gratuits oui, mais "interdits" et/ou "déconseillés ", on n'y comprend plus rien.
 

"Les transports ne seront pas interdits"

Alors, pour savoir sur quel pied danser dimanche et lundi, on a demandé confirmation auprès de la Préfecture de police. A la question, les transports en commun seront-ils prohibés ? Leur réponse est formelle : non. "Nous n'avons jamais annoncé que les transports seront interdits. Nous mettons juste en garde contre le risque de saturation de services et de l'engorgement des transports en commun dimanche et lundi", confirme une source policière de la Préfecture de police de Paris, qui renvoie à son communiqué de vendredi : celui de ne pas "utiliser les transports en commun sauf nécessité". "Si vous pouvez faire autrement, faites-le", conseille cette même source policière.

La boucle est donc bouclée mais nous ne sommes toujours pas plus avancés que ça. En clair, mieux vaut rester chez soi pour bosser. Alors travailler sera-t-il considéré comme une nécessité ? Le télétravail sera-t-il autorisé ? Du côté de metronews, la question a été posé à notre rédacteur en chef. Joint au téléphone, Christophe Joly assure qu'il faudra bel et bien venir travailler mais joue la carte de la bienveillance : "Je tolérerai les retards". Quant au télétravail, "ça ne sera pas au rendez-vous". A metronews, on sait donc ce qui nous reste à faire : "Pagaille ou non, on sera au rendez-vous et avec le sourire svp !"

A LIRE AUSSI
>> 
Trafic routier pendant la COP21 : quels sont les axes à éviter ? >> COP21 : les transports en commun gratuits à Paris les 29 et 30 novembre

Lire et commenter