COP21 : des chaînes humaines pour le climat, malgré l'interdiction de manifester

COP21 : des chaînes humaines pour le climat, malgré l'interdiction de manifester

DirectLCI
MOBILISATION - Plusieurs chaînes humaines ont été organisées ce samedi en France, notamment à Nantes, Rennes, Brest et Caen, pour défendre le climat avant l'ouverture de la COP21. Et ce malgré l'interdiction de manifester.

Ils ont tenu à battre le pavé malgré tout. Plusieurs centaines de personnes ont contourné en France samedi les interdictions préfectorales de manifester en organisant des chaînes humaines ou des rassemblements, à deux jours de l'ouverture lundi de la conférence internationale sur le climat COP21. Des défilés pour réclamer aux représentants des 195 pays qui seront à partir de lundi au Bourget, au nord de Paris, des actions décisives contre le réchauffement climatique.

Plusieurs chaînes humaines dans le Grand Ouest

A Nantes, quelque 1 000 personnes, selon la police, ont organisé "une chaîne humaine", à l'appel du collectif Climat 44 qui regroupe des associations, des ONG, des syndicats et des partis politiques. "Ceci n'est pas une manifestation mais une chaîne humaine", ont scandé les participants qui se sont dirigés vers le centre ville. La plupart arborait un auto-collant "Etat d'urgence climatique" mais certains portaient une pancarte "Contre l'état d'urgence". Les forces de l'ordre se tenaient à distance. Le défilé s'est déroulé sans incident, selon la préfecture. Comme de nombreux autres préfets, celui de Loire-Atlantique avait interdit en cette fin de semaine toute manifestation en raison notamment de l'état d'urgence décrété après les attentats du 13 novembre à Paris.

A Rennes, quelque 450 personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de ville, selon la préfecture qui avait interdit tout défilé mais prévenu qu'elle ne procéderait pas au dispersement de la foule si aucun incident n'était constaté. Ce qui a été le cas, selon le préfet Patrick Strzoda.

A Brest, après des discussions avec la préfecture et le commissariat de police, le collectif d'une dizaine d'organisations qui avait prévu de défiler pour le climat a finalement été autorisé à faire une chaîne humaine sur quelques centaines de mètres de trottoir, à condition de ne pas défiler sur la chaussée. Entre 150 et 200 personnes ont participé à cette action en entonnant "à la queue leu leu". Aucun incident n'a eu lieu.

Chaîne humaine aussi à Caen à laquelle quelque ont pris part environ 200 personnes "qui se sont donné la main et ont marché sur le trottoir" en prenant la direction du centre-ville, a indiqué la préfecture. Aucun incident n'a été signalé.

Des manifestations partout dans le monde

Une chaîne humaine est également prévue dimanche à Paris, malgré l'interdiction de manifester en raison de l'état d'urgence décrété après les attaques sanglantes du 13 novembre (130 morts). Ayant dû renoncer à manifester dans les rues de Paris à cause des attentats, la Coalition climat 21, regroupant 130 organisations, a appelé à former, à la place, une chaîne humaine entre la République et Nation à la veille du coup d'envoi de la plus grande conférence sur le climat jamais organisée. Le secrétaire national du Parti communiste (PCF), Pierre Laurent y participera, a annoncé sa liste aux régionales en Ile-de-France. Seront également présents d'autres membres de la liste "Nos vies d'abord" pour le scrutin des 6 et 13 décembre, comme Clémentine Autain et Éric Coquerel, indique la liste Front de Gauche dans un communiqué.

Des milliers de personnes ont également manifesté samedi dans le monde pour réclamer des mesures fortes contre le réchauffement climatique. De Manille à Bogota en passant par New-Delhi, Tokyo, Londres ou Sao Paulo, des marches pour le climat devaient être organisées un peu partout durant tout le week-end.

EN SAVOIR +
>> COP21 ou comment manifester à Paris malgré l'état d'urgence
>> COP21 : comment faire pour aller travailler dimanche et lundi ?
>> Enjeux, sécurité, circulation… ce qu'il faut savoir sur la COP21

Lire et commenter