PHOTOS - Des fausses publicités pour dénoncer l'hypocrisie de la COP 21

PHOTOS - Des fausses publicités pour dénoncer l'hypocrisie de la COP 21

COP 21
DirectLCI
1/9 Le collectif "Brandalism" (contraction de "brand", "marque" en français, et de "vandalisme") annonce avoir placardé "plus de 600 œuvres d'art dénonçant la mainmise des multinationales sur les négociations climatiques durant la COP21". Ces affiches ont ét

Photos prises sur le site : www.brandalism.org.uk

2/9 Avec cette initiative, le collectif "Brandalism" veut dénoncer la responsabilité dans le réchauffement climatique des entreprises et des chefs d'État participant à la COP21.
3/9 Outre JCDecaux, les principaux sponsors de la COP21 sont épinglés, comme Volkswagen, Air France, Engie (ex-GDF Suez).
4/9 Joe Elan de Brandalism explique leur démarche ainsi : "En sponsorisant les négociations climatiques, des pollueurs importants tels qu'Air France et Engie peuvent faire leur promotion comme s'ils faisaient partie de la solution, alors qu'ils font en fait
5/9 Au-delà du climat, le collectif entend dénoncer l'impact de la publicité dans nos sociétés. "L'industrie publicitaire nourrit nos désirs pour des produits qui reposent sur l'exploitation des énergies fossiles et qui ont un impact direct sur le changement
6/9 Plusieurs chefs d'État, tels que François Hollande, David Cameron, Barack Obama, Angela Merkel ou encore le premier ministre japonais aponais Shinzo Abe, se font également caricaturer par le collectif londonien.
7/9 Certaines affiches appellent à la désobéissance civile, en participant aux "Climate games".
8/9 Dans un communiqué, Brandalism revendique son action : "Les multinationales responsables du changement climatique peuvent continuer à faire du "greenwashing" (se donner une image prore par la publicité, NDLR) autour de leur modèle économique destructeur,
9/9 Pour le collectif "Brandalism", cette vraie fausse campagne publicitaire est un moyen de braver l'interdiction de manifester.