Violences place de la République : neuf gardes à vue prolongées

Violences place de la République : neuf gardes à vue prolongées

DirectLCI
VIOLENCES - Dimanche 29 novembre, 322 personnes ont été placées en garde à vue après des heurts avec les forces de l'ordre en marge d'une manifestation pour le climat. Neuf d'entre elles ont été prolongées lundi soir.

Dimanche, 351 personnes avaient été interpellées suite à de violents face-face avec la police aux abords de la place de la République, le tout à la veille de l'ouverture de la COP21. 322 d'entre elles avaient été placées en garde à vue. On apprend ce lundi soir que neuf d'entre elles ont été prolongées.

Toutefois les autorités pourraient entreprendre des poursuites envers d'autres individus pour participation à une manifestation non autorisée, indique une source policière à metronews.

Certains militants écologistes redoutent que ces agissements ternissent leur mobilisation pour le climat et ne brouille leur message adressé aux chefs d'Etat. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a aussitôt insisté : "Aucun amalgame ne saurait être fait entre des manifestants de bonne foi et ces groupes qui n'ont toujours eu qu'un seul dessein : profiter de rassemblements responsables et légitimes pour commettre des violences inacceptables".

Plus d'informations à suivre...

A LIRE AUSSI
>> PHOTOS ET VIDÉOS - 317 gardes à vue après les violences de République
>> Violences place de la République : le mémorial aux victimes des attentats saccagé

Sur le même sujet

Lire et commenter