Coupe du monde de rugby : un Français au sifflet de la finale entre Anglais et Sud-Africains

Coupe du monde de rugby : un Français au sifflet de la finale entre Anglais et Sud-Africains

JAPON - Jérôme Garcès deviendra samedi prochian, le premier arbitre français à diriger une finale de Coupe du monde. L'arbitre français a été choisi par World Rugby pour le choc entre l'Angleterre et l'Afrique du Sud, qui aura lieu à Yokohama. Il sera assisté d'un autre français : Romain Poite.

Une fin de carrière arbitrale en apothéose. Jérôme Garçès, 46 ans, arbitrera la finale de la Coupe du monde de Rugby qui opposera l'Angleterre à l'Afrique du sud, à Yokohama dans la banlieue de Tokyo, samedi 2 novembre prochain. Un match pour lequel il était en concurrence avec le Gallois Nigel Owens, au sifflet de la finale du Mondial 2015. Jérôme Garcès dirigera ainsi le dernier match de sa carrière, avant de partir prendre la tête de l'arbitrage professionnel français. 

Originaire du Béarn, il était devenu, en 2015, le premier Français à officier sur le terrain en demi-finale de Coupe du Monde : à l'époque, le match avait opposé la Nouvelle-Zélande à l'Afrique du Sud. Dans un communiqué adressé à la presse par World Rugby, Jérôme Garçès se dit "honoré et ravi d'avoir été choisi arbitre de la Coupe du monde". 

Toute l'info sur

Coupe du monde de rugby 2019 au Japon

Lire aussi

"C'est un rêve en tant qu'arbitre, mais c'est un sport collectif, et nous sommes quatre (il sera assisté par le Français Romain Poite et les Néo-Zélandais Ben O'Keeffe et Ben Skeen, ndlr)", a-t-il déclaré. 

Peyper pour la petite finale

Le match pour la 3e place, vendredi à Tokyo entre la Nouvelle-Zélande et le pays de Galles, sera arbitré par l'Anglais Wayne Barnes, assisté du Français Pascal Gaüzère et du Sud-Africain Jaco Peyper. Son nom doit probablement vous dire quelque chose : c'est l'arbitre qui officiait durant le match Pays de Galles-France et il avait été pris en photo avec des supporters gallois en train de mimer le coup de coude de Sébastien Vahaamahina, qu'il avait exclu quelques instants plus tôt pour ce geste, tranchant avec la neutralité dont il devrait faire preuve. 

Jaco Peyper n'avait d'ailleurs pas été retenu pour les demi-finales. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Escalade au Moyen-Orient : le Conseil de sécurité de l'ONU réduit au silence par les États-Unis

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.