Après les insultes de sa petite amie, Nasri tente d'éteindre la polémique

Après les insultes de sa petite amie, Nasri tente d'éteindre la polémique

EQUIPE DE FRANCE - En furie après l'annonce de la non-sélection de son compagnon pour le Mondial, Anara Atanes avait insulté l'équipe de France et son sélectionneur. Mercredi soir, Samir Nasri a décidé d'éteindre la polémique, affirmant qu'il respectait le choix de Didier Deschamps.

C'est ce que l'on appelle une tentative de revirement stratégique. Conscient de l'ampleur prise par la polémique provoquée par les insultes de sa petite amie mardi soir , après l'annonce de la liste des joueurs retenus par Didier Deschamps pour la Coupe du monde, Samir Nasri a enfin pris la parole pour clarifier sa position. Depuis Abou Dhabi où Manchester City, propriété de Cheikh Mansour Ben Zayed Al-Nahyane, célèbre son titre de champion d'Angleterre, le milieu de terrain tricolore a expliqué mercredi soir qu'il "respecte son choix (celui du sélectionneur), qui n'a pas été une surprise pour moi".

"S'il pense que mon comportement est mauvais, c'est son problème"

Dimanche dernier, déjà, l'ancien interrogé sur ses espoirs de partir au Brésil, l'ancien Marseillais avait estimé que "les jeux sont faits" en sa défaveur . Et Nasri avait vu juste, puisqu'il rate pour la seconde fois de sa carrière un Mondial avec les Bleus. La déception a tout de même été difficile à digérer pour ses proches, et notamment pour sa compagne Anara Atanes qui a insulté l'équipe de France et Deschamps sur Twitter dans la foulée de l'annonce de la liste.

Sans doute soucieux de réparer tant que faire se peut les dégâts provoqués par la sortie remarquée et très critiquée de sa belle, le joueur maladroitement a précisé : " S'il (toujours le sélectionneur) pense que mon comportement est mauvais, c'est son affaire. Moi, je joue pour mon équipe (de Manchester City) et je n'ai pas de problème". Une sortie tout de même teintée d'amertume voire de défiance, qui ne devrait pas inciter Deschamps à réviser son jugement sur Nasri.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 cas ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter