Blessure de Franck Ribéry : le doc du Bayern répond au Bleus

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

POLEMIQUE - Le staff médical de l'équipe de France a remis en cause, jeudi, celui du Bayern Munich au sujet de Franck Ribéry. Celui-ci lui a répondu ce vendredi. Et assure que le joueur a même préféré être soigné à Munich qu'en France.

Même s'il n'est pas là, tout le monde en parle. Blessé au dos, Franck Ribéry a dû déclarer forfait pour la Coupe du monde, qu'il annonçait pourtant comme la dernière de sa carrière . 'Pour moi, il n'y avait aucune raison qu'il ne fasse pas le Mondial', a pourtant lancé Franck Le Gall, le médecin de l'équipe de France, jeudi. En ciblant directement le staff du Bayern , en cause selon lui. ''Franck appartient à un club où le mode de traitement de toutes pathologies, quelles qu'elles soient, se fait à base de piqûres. A un moment, il n'en pouvait plus des piqûres, donc, on ne l'a pas [traité] parce qu'il en a peur.''

Après une bonne nuit qui porte conseil, le club munichois a réagi, ce vendredi, via un communiqué de l'avocat de Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, le médecin du Bayern. En soulignant notamment la collaboration qu'il a mise en place avec le staff des Bleus. ''Premièrement, le Dr Müller-Wohlfahrt a mis à la disposition de l'équipe médicale de l'équipe de France tous les documents et analyses (dont il disposait), et deuxièmement, il a communiqué par téléphone son point de vue au sujet des douleurs'', plaide ainsi son avocat.

Ribéry a refusé un traitement en France

Voilà pour commencer. Quant aux piqûres, dénoncées par Franck Le Gall… ''Ribéry n'a pas, à sa connaissance, de peur panique des piqûres ; il a seulement refusé le traitement à la cortisone proposé en France'', rétorque l'avocat du Bayern. Avant d'aller plus loin encore, arguant que l'attaquant des Bleus a préféré les médecins de son club à ceux de la sélection. ''Le seul fait qu'il soit retourné à Munich après son forfait en équipe de France afin de se faire soigner sans cortisone et sans antidouleurs, souligne un peu plus cet état de fait'', reprend-il.

Mais le vrai problème, ce n'est pas de savoir la faute à qui c'est. Le constat est que Ribéry n'est pas à Ribeirao Preto avec l'équipe de France. La faute aux docs français ? ''Une participation aurait été possible s'il s'était fait soigner par le Dr Müller-Wolfhart'', ose alors son avocat. On attend la réponse côté tricolore…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter