Vers une Coupe du monde 2018 sans Messi ?

COUPE DU MONDE 2018

FRISSONS - Alors que les deux nations phares du foot sud-américain s'affrontent dans la nuit de jeudi à vendredi (00 h 45) en match de qualification pour le Mondial russe en 2018, les coéquipiers de la star du Barça sont en très mauvaise posture.

Un match presque à la "muerte". Même si tout ne serait pas complètement cuit en cas de défaite au Brésil la nuit prochaine, l'Argentine serait bien avisée de remettre la marche avant dans sa compagne de qualification à la prochaine Coupe du monde jusque-là ratée. Actuellement 6e de la zone Amsud, l'équipe vice-championne du monde peut encore accrocher une place de barragiste, mais voit surtout le spectre de ne pas aller en Russie se rapprocher dangereusement. 

D'autant que la perspective d'affronter son meilleur ennemi, en plein renouveau, solide leader du groupe et en plus dans le fameux stade de Mineirao où la Seleçao a été humiliée 7-1 par l'Allemagne en demi-finale de la dernière Coupe du monde, n'a rien pour rassurer la bande à Lionel Messi. 

Lire aussi

    Le retour du quintuple Ballon d'or en sélection est d'ailleurs le seul point encourageant de cette confrontation électrique, lui qui, absent lors des trois derniers matches de l'Albiceleste, avait vu ses coéquipiers faire match nul contre le Pérou et le Venezuela (2-2 à chaque fois) puis perdre face au Paraguay (0-1). Une séquence catastrophique pour les hommes d'Edgardo Bauza, qui explique leur dégringolade au classement et leur position très précaire aujourd'hui. 

    Et même si côté brésilien, on redoute évidemment le retour de Messi, Maquinhos a expliqué en conférence de presse que face au "meilleur joueur du monde, la moindre erreur se paie cash", la tendance du moment ne penche pas en faveur de l'Argentine. Pire, c'est même sans jouer et en étant victime, par ricochet, d'une perte de points de la Bolivie (sanctionnée par la Fifa pour avoir aligné un joueur paraguayen) au profit du Chili que l'Argentine a dû céder sa 5e place (synonyme de barrage) à la Roja... 

    Un vice-champion du monde en titre pas qualifié ? Du jamais vu depuis 1982...

    Bref, l'Argentine n'a en plus pas la chance pour elle, et si cette poisse venait à se confirmer dans les mois à venir (il lui reste quand même 7 matches à disputer d'ici la fin des qualifications dans un an...), l'Albiceleste serait la première équipe vice-championne du monde en titre à ne pas se qualifier pour le Mondial suivant depuis les Pays-Bas en 1982. On en n'est donc pas encore là, mais un réveil de Messi et consorts face au Brésil dans quelques heures serait le point de départ idéal pour éviter ce scénario catastrophe.

    Lire aussi

      Lire et commenter