Brésil-Croatie : Nishimura, l'arbitre qui déclenche la première polémique

Brésil-Croatie : Nishimura, l'arbitre qui déclenche la première polémique

ARBITRAGE - Le Brésil ne s'est pas pris les pieds dans le tapis lors du match inaugural de sa Coupe du monde, jeudi à Sao Paulo face à la Croatie (3-1). Mais les coéquipiers de Neymar, auteur de deux buts, ont bénéficié d'un "arbitrage maison" qui n'a pas manqué de susciter de nombreuses critiques.

Avec Neymar, il est l'autre protagoniste du match d'ouverture. Le Japonais Yuichi Nishimura n'a pas eu la partie facile, jeudi à Sao Paulo. Et l'arbitrage video, mis en place sur cette XXe édition, n'a rien pu pour lui. L'affiche entre le pays hôte et des Croates remontés comme des coucous sentait la poudre. Les Brésiliens, certainement un peu tendus par l'enjeu, n'ont pas déroulé comme attendu.

Il est pourtant habitué aux matches chauds

Et s'ils se sont imposés par 3 buts à 1, ce n'est pas grâce à leur fond de jeu bien huilé mais à la faveur d'un penalty généreusement accordé à l'ex-Lyonnais Fred. L'attaquant de la Seleçao, après avoir été effleuré par  le défenseur croate Dejan Lovren, a laissé Neymar le transformer. Ce coup de pied de réparation a rapidement déclenché la colère du coach croate Niko Kovac qui a l'issue du match a lâché : "Si là, il y a penalty, alors on peut arrêter de jouer au football", fulminant encore sur le but refusé à la suite d'une charge dans les airs d'Ivica Olic sur le gardien brésilien Julio César. Le sélectionneur croate ne s'est donc pas gêné de rappeler les états de service de Yuichi Nishimura.

>> Pour revivre le match dans son intégralité, c'est par ici <<

Car, à 42 ans et avec dix ans d'activité au plus haut niveau, l'arbitre nippon n'est pas un inconnu. En 2010, il a officié durant quatre matches de la Coupe du Monde sud-africaine, où il s'est notamment fait remarquer en distribuant six cartons (dont un rouge) lors du quart de finale... perdu par le Brésil face aux Pays-Bas (2-1). La même année,  le Mirror rappelle également que Nishimura avait déclenché une émeute au Congo  à l'occasion de la finale de la Coupe du monde des clubs entre l'Inter Milan et le TP Mazembe. Ce soir-là, à Abou Dhabi, il avait sanctionné les Congolais plus de vingt fois, contre 9 pour les Italiens. Le tabloïd raconte également qu'à Lubumbashi, les supporters du Tout Puissant, se trompant sur la nationalité de l'arbitre, avaient ensuite saccagé les boutiques de la ville tenues par des... Chinois.

 La faute de Lovren qui a été sanctionnée d'un penalty, d'un autre point de vue. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

En célébrant Youri Gagarine, Poutine dit vouloir que la Russie reste une grande puissance "nucléaire et spatiale"

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Lire et commenter