Coupe du monde 2014 : des absents qui ont beaucoup perdu

COUPE DU MONDE 2018
LCI

à lire et à regarder sur

LISTE - Puisque chaque liste fait ses déçus, alors Eric Abidal, Samir Nasri, Gaël Clichy et Dimitri Payet ont beaucoup perdu, mardi soir, lors de l'annonce de la sélection pour le Mondial. Le premier aurait déjà annoncé sa retraite internationale alors que les autres vont devoir bénéficier d'un concours de circonstances pour revenir.

Eric Abidal, fin de l'histoire
Son retour en grâce, en août 2013, pour un amical face à la Belgique, avait fait sensation. Eric Abidal sortait alors d'une saison blanche, opéré d'une tumeur du foie, et venait de se relancer avec Monaco. Dix mois plus tard, ''Abi'' passe plus de temps en tribunes que sur le terrain et son épopée est terminée. ''Cela a été difficile (de ne pas l'inclure), de par ce qu'il est, ce qu'il a traversé. Mais sa forme n'est plus à la hauteur de celle qui était la sienne en début de saison, des joueurs ont pris de l'avance sur lui'', a justifié Didier Deschamps. Numériquement, c'est Eliaquim Mangala (FC Porto), 23 ans, qui lui grignote la place. Priorité à l'avenir, donc. Selon RMC, Abidal aurait décidé de mettre fin à sa carrière internationale. Une information en attente de confirmation.

Samir Nasri, pour l'état d'esprit
''Quand il est remplaçant, il n'est pas content et ça se sent dans le groupe.'' D'ordinaire si doux avec ses joueurs, Deschamps a cette fois justifié sans pincettes l'absence de Samir Nasri, dont le comportement avait déjà été douteux entre les deux matches face à l'Ukraine (titulaire à l'aller, pas au retour). S'il reconnaît que le Marseillais, 27 ans en juin prochain, est ''un joueur de grande qualité'', DD fait également payer au joueur ''ses performance en équipe de France pas à la hauteur de celles qu'il réalise avec son club''. Et privilégie donc la vie de groupe au talent individuel. Avec des jeunes comme Grenier (23 ans), Griezmann (22), Cabella (24) et Lacazette (22), tous dans les 23 ou les réservistes, il sera d'autant plus difficile pour Nasri de revenir en sélection désormais.

Mardi soir, la compagne de Samir Nasri s'en est ouvertement (et violemment) prise à la France et au sélectionneur. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Lucas Digne devance Gaël Clichy
Là-encore, Didier Deschamps a fait le pari de l'avenir plutôt que celui du présent. Derrière Patrice Evra, titulaire en latéral gauche, le sélectionneur a opté pour Lucas Digne (20 ans, 1 sélection) plutôt que pour Gaël Clichy (28 ans, 20 sélections), plus expérimenté. Avec le regard tourné vers l'Euro 2016, où le latéral parisien, s'il poursuit sa progression, aura peut-être un rôle plus important. Dès lors, impossible, selon DD, d'intégrer Clichy dans la liste des réservistes : ''je ne pouvais réserver ce sort à des joueurs que j'avais pris souvent ces deux dernières années si je ne les prenais pas chez les 23. C'est le cas de Clichy ou Payet'', a-t-il justifié.

Dimitri Payet, merci l'OM
Il y a un an, Dimitri Payet découvrait le Brésil avec l'équipe de France lors d'une tournée où, malgré les défaites (1-0 face à l'Uruguay, 3-0 contre le Brésil), le milieu offensif avait montré de belles promesses. Un an plus tard, le Réunionnais paie une saison sinusoïdale avec son nouveau club de Marseille, 6e de Ligue 1, où Payet s'est montré trop en-deçà de son niveau malgré des statistiques personnelles honorables (8 buts, 4 passes décisives). Comme Clichy, il a donc vu la concurrence lui passer devant (Griezmann, Rémy) et ne fait pas partie des réservistes en vertu du théorème Deschamps cité ci-dessus. Lui, à la différence des trois autres, a les moyens de revenir en Bleu dès qu'il retrouvera son niveau lillois.

Ah non, pardon, ça c'est un ancien Tweet de Payet.

Jérémy Janot, simplement outré
Bon, un peu de légèreté en ces temps graves. Utilisateur chevronné des réseaux sociaux et de l'humour décalé, l'ancien gardien de Saint-Etienne Jérémy Janot a fait part de sa déception de ne pas faire partie de la sélection pour le Brésil, pour laquelle Deschamps a choisi ses trois gardiens (Lloris, Mandanda, Landreau) plus son réserviste (Ruffier).

Lire et commenter