Australie, Pérou, Danemark : pourquoi les Bleus auraient tort de sous-estimer leurs adversaires

LCI

à lire et à regarder sur

EMBÛCHES - Pour leur entrée dans le Mondial ce samedi 16 juin, les Bleus vont devoir éviter le piège australien. Au regard des forces en présence, leur poule pourrait être bien plus ouverte qu'on ne le pense.

Depuis le tirage au sort, on prédit à la France la première place du groupe C. Sur le papier, il n'est pas faux de dire que l'Australie, le Pérou et le Danemark sont des adversaires largement à la portée des Bleus de Didier Deschamps. Mais, dans les faits, il faut toujours se méfier d'un premier tour de Coupe du monde. L'équipe de France, championne du monde 98 et donc logiquement favorite en 2002 avant d'être éliminée dès les poules, en sait quelque chose. 


D'ailleurs, pendant que les Bleus se préparaient, leurs futurs adversaires, l'Australie (ce samedi 16 juin à 12h sur TF1), le Pérou (le 21 juin à 17h sur TF1) et le Danemark (le 26 juin à 17h sur TF1), se sont également prêtés au jeu des rencontres amicales en mars puis en juin pour trouver des réponses à leurs questions. LCI a listé les raisons de ne pas les sous-estimer.

L'Australie, l'inconnue expérimentée

Ces derniers mois, l'Australie est passée par tous les états. En novembre dernier, tout juste qualifiés après 21 matches, quand la France n'en a joué que 10, les Socceroos sont tombés de haut : Ange Postecoglou a remis sa démission, laissant le poste vacant. Il a finalement été remplacé par Bert van Marwijk. Libre depuis la fin de son aventure avec l'Arabie saoudite, qu'il a qualifiée pour le Mondial, le Néerlandais a permis à son équipe de réaliser quelques progrès. Battu par la Norvège pour sa première sur le banc, il est parvenu à redresser la barre en tenant en échec la Colombie (0-0), qui venait de battre la France (3-2), en réalisant une prestation aboutie face à la République tchèque (4-0) puis en arrachant un succès miraculeux contre la Hongrie (2-1). Un avertissement pour les Bleus avant le match de ce samedi.

Appelé à la rescousse par la Fédération australienne, l'expérimenté van Marwijk, 66 ans, est plein d'ambition pour les Socceroos. Et une chose est sûre, il ne va pas en Russie juste pour participer. En quelques semaines à la tête des Aussies, il a commencé à appliquer sa méthode. Une formule qui a fait ses preuves : en 2010, c'est lui qui avait emmené les Pays-Bas en finale du Mondial sud-africain, perdue face à l'Espagne de Vicente del Bosque (1-0).


Les derniers matches de l'Australie :

Norvège - Australie (4-1)

Colombie - Australie (0-0)

République tchèque - Australie (0-4)

Hongrie - Australie (1-2)

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur l'Australie

Le Pérou, l'épouvantail "on fire"

Le Pérou continue de surprendre son monde. Invitée surprise, après avoir grillé la politesse au Chili, au Paraguay et à l'Équateur, la Blanquirroja a bouclé la campagne de qualification en cinquième position de la zone AmSud. Sans difficulté, elle s'est ensuite qualifiée pour sa première Coupe du monde depuis 1982 en venant à bout de la Nouvelle-Zélande en barrages. Pendant leur tournée de préparation aux États-Unis en mars, les Incas ont prouvé qu'ils pouvaient tenir tête à n'importe qui, avec deux succès convaincants face à la Croatie (2-0), qui pourrait croiser les Bleus en huitièmes, et l'Islande (3-1). Une forme étincelante confirmée quelques semaines plus tard contre l'Écosse (2-0) et l'Arabie saoudite (3-0). Le Pérou a finalement terminé sa préparation par un nul solide contre la Suède (0-0).

Sur leurs onze dernières rencontres, les Péruviens de Paolo Guerrero (35 buts en 88 sélections depuis 2004), dont la suspension pour dopage a été provisoirement levée, ont marqué 17 buts pour seulement 4 encaissés. Mieux encore, l'équipe péruvienne n'a plus perdu depuis novembre 2016. Les joueurs de l'Argentin Ricardo Garreca restent sur une série de dix rencontres d'invincibilité de rang, leur dernier échec remontant à une défaite 2-0 contre le Brésil de Neymar et Thiago Silva en phase de qualifications pour le Mondial russe.


Les derniers matches du Pérou :

Islande - Pérou (1-3)

Pérou - Écosse (2-0)

Pérou - Arabie saoudite (3-0)

Suède - Pérou (0-0)

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur le Pérou

Le Danemark, le baromètre des Bleus

Comme en 1998 et en 2002, le Danemark se retrouve dans le groupe de la France. Favorites de leur groupe, les "Dynamites danoises" se font faits surprendre par la Pologne, bien plus régulière qu'eux, lors des éliminatoires. Elles ont donc dû passer par les barrages. Après un 0-0 contre l'Irlande, l'équipe d'Age Hareide a balayé son adversaire sur le score sans appel de 5 à 1, validant ainsi son billet pour la Coupe du monde en Russie, sa première depuis 2010. Depuis cette qualification durement acquise, les Danois ont fait preuve d'une irrégularité qu'on ne leur connaissait pas. Après un succès face au Panama (1-0), ils ont enchaîné avec deux nuls contre le Chili (0-0) et la Suède (0-0). Ils se sont toutefois rassurés en battant le Mexique (2-0) avant de s'envoler pour la Russie. Ne dit-on pas qu'il faut se méfier de la bête qui sommeille ?

Auteur de 12 buts sur les 15 derniers matches, le milieu de Tottenham Christian Eriksen sort d'une année faste avec les Hotspurs. Cette saison, il a marqué ou été passeur décisif dans 60% des rencontres qu'il a disputées. Aux Bleus de bien le garder à l'œil, pour ce match qui pourrait être déterminant pour leur avenir dans la compétition. À chaque fois que la France a battu le Danemark en poules, elle est devenue championne d'Europe (1984, 2000) ou du monde (1998). Quand elle a perdu, elle a été éliminée à chaque fois au premier tour. 


Les derniers matches du Danemark :

Danemark - Panama (1-0)

Danemark - Chili (0-0)

Suède - Danemark (0-0)

Danemark - Mexique (0-0)

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur le Danemark

Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter