Équipe de France : Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, plus que de simples doublures

LCI

à lire et à regarder sur

CONCURRENCE - Arrivés sur la pointe des crampons en équipe de France, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez ont marqué des points lors de la préparation des Bleus à la Coupe du monde. Les deux latéraux, passés de simples remplaçants à doublures de luxe de Sidibé et Mendy chez les Bleus, pourraient s'inviter à la fête pendant le tournoi.

Ni l'un ni l'autre n'envisagent de bousculer la hiérarchie en équipe de France. Pourtant, au moment de s'envoler pour la Coupe du monde, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez peuvent sérieusement postuler à une place dans le onze des Bleus. Déjà testés pendant les deux derniers rassemblements, les deux latéraux ont montré qu'ils n'allaient pas en Russie pour faire du tourisme. Lors des deux rencontres auxquelles ils ont participées, les défenseurs de Stuttgart et de l'Atlético Madrid ont fait mieux que dépanner et ont surpris leur monde par leur apport offensif, prouvant qu'ils étaient un peu plus que de simples remplaçants. 


Conscients d'être nouveaux dans l'effectif, Pavard et Hernandez ont engrangé du temps de jeu et de l'expérience pendant les trois matches de préparation de l'équipe de France. Au point où la hiérarchie des latéraux, pré-établie dès l'annonce de la liste des 23, à défaut d'être totalement bouleversée, a légèrement évolué en faveur des nouveaux venus. Aujourd'hui, ils se présentent comme des options crédibles à Sidibé et Mendy. Preuve que ça bagarre dur dans les couloirs. 

Pavard-Hernandez, un duo gagnant

Passeur (presque) décisif pour sur l'ouverture du score d'Umtiti pour Pavard et à l'origine du penalty transformé par Griezmann pour Hernandez, contre l'Italie (3-1), les deux Bleus ont encore marqué des points samedi face aux États-Unis (1-1). Remplaçants au coup d'envoi du dernier match de préparation de l'équipe de France, Deschamps leur ayant préféré Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, ils ont donné raison au sélectionneur lorsqu'il les a fait sortir du banc.


Cinq minutes après son entrée, à la place de Sidibé, coupable sur le but américain, le jeune Pavard (22 ans, 6 sélections), défenseur central de métier, a trouvé la faille dans une défense américaine hyper regroupée et hermétique. Il a réussi le geste juste, en délivrant une passe décisive en retrait pour Mbappé, qui a égalisé (79e, 1-1). Son pendant à gauche, Lucas Hernandez, suppléant de Mendy, s'est lui aussi distingué, en affichant une nouvelle fois sa sérénité défensive, mais également un visage offensif séduisant. 

En vidéo

FICHE D'IDENTITÉ - Le tour du Mondial : tout savoir sur la France

Des jeunes décomplexés et prêts au combat

Car, malgré leur inexpérience en sélection, Lucas Hernandez et Benjamin Pavard ne font aucun complexe lorsqu'ils enfilent le maillot tricolore. "Je n'ai pas la pression, je suis un joueur très tranquille. Je suis tranquille en dehors et sur le terrain. Je voulais montrer au coach que je suis là, que je suis présent", confiait le latéral de Madrid après la rencontre amicale face aux Italiens. Des mots repris par Pavard, prêt à répondre présent lorsque "DD" fera appel à lui. 


À l'heure où Sidibé, pourrait être en danger en raison de son faible volume de jeu, et Mendy interroge sur sa capacité à être prêt pour une compétition aussi exigeante que la Coupe du monde, Didier Deschamps pourrait miser sur la fraîcheur du moment. Assurément, grâce à leurs prestations, ils ont installé une forme de doute et d'incertitude dans la tête du sélectionneur.


Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.


[RETROUVEZ toutes les infos sur la Coupe du monde 2018 ici]

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter