Coupe du monde 2018 : l'international anglais Raheem Sterling au cœur d'une polémique pour un tatouage d'arme à feu

COUPE DU MONDE
LCI

à lire et à regarder sur

FAUSSE POLÉMIQUE - En pleine préparation pour le Mondial russe, l'ailier anglais Raheem Sterling a fait l'objet d'une polémique injustifiée de la part des médias britanniques. En cause : son nouveau tatouage illustrant une mitraillette. Dans un post Instagram, le joueur des Three Lions a expliqué les raisons de son tatouage.

La polémique n'avait finalement pas lieu d'être. Tout a commencé avec un simple post Instagram de Raheem Sterling à l'entraînement, dans lequel il arbore son nouveau tatouage, à savoir une mitraillette. Un post qui n'a pas échappé au Sun, qui a concocté une Une enflammée consacrée à ce tatouage ce mardi, montrant ainsi en très gros plan la jambe de l'international anglais, sélectionné pour le Mondial avec les Three Lions.


Le tabloïd britannique a alors titré "Raheem se tire lui-même dans le pied", provoquant de fait la colère de nombreux supporters anglais, soupçonnant le jeune ailier de faire l'apologie des armes à feu. Pire, une association anti-armes, dirigée par Lucy Cope, une femme dont l'enfant a été tué à la sortie d'une boîte de nuit dans le centre de Londres en 2002, est alors montée au créneau pour exprimer son indignation, jugeant ce tatouage "totalement inacceptable". 

Pour couper court à cette polémique naissante, Raheem Sterling a tenu à éclaircir la situation sur son compte Instagram. Ce dernier a ainsi posté le message suivant : "Quand j'avais deux ans mon père a été tué par arme à feu, je me suis promis que je ne toucherai jamais à une arme de ma vie. Je tire avec mon pied droit, donc ça a un sens plus profond et toujours inachevé" a-t-il ainsi expliqué sur le réseau social.

En 2015, le jeune joueur formé à Liverpool avait déjà fait l'objet de critiques par les tabloïds anglais, notamment le Daily Mirror, qui l'accusait d'être "avide" au moment des négociations pour une prolongation avec le club de la Mersey. Ce même Daily Mirror avait également publié la même année des photos du footballeur en train de fumer le narguilé, lors d'une soirée entre amis. 

Gary Lineker en renfort

En réaction de cette polémique entourant Raheem Sterling, l'ancienne gloire du football anglais Gary Lineker a réagi ces dernières heures sur Twitter, soutenant Sterling : "C'est un joueur incroyable avec un une éthique de travail brillante. Cette persécution est dégoûtante."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Lire et commenter