Coupe du monde 2018 : les Iraniens privés de crampons par Nike

LCI

à lire et à regarder sur

GUERRE COMMERCIALE – L’équipementier américain a confirmé à l’AFP, lundi, qu’il ne fournirait pas de crampons aux joueurs de la sélection iranienne. En cause ? Le rétablissement par Donald Trump des sanctions économiques contre le régime de Téhéran.

On appelle ça l’effet papillon. Ou comment une action peut avoir des conséquences inattendues à l’autre bout de la planète. L’équipe nationale iranienne, qui débute sa Coupe du monde 2018 vendredi face au Maroc dans le groupe B, s’est vu priver de chaussures par Nike. En effet, la marque à la virgule refuse désormais de leur fournir leurs crampons pour la compétition russe. Dans une déclaration de son porte-parole à l’AFP, l’équipementier américain invoque ainsi le respect des sanctions américaines visant la république islamique. 

Des sanctions rétablies dans leur intégralité par l’administration de Donald Trump après le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien, annoncé le 8 mai par le président américain. "Les sanctions applicables à Nike sont en place depuis de nombreuses années et sont inscrites dans la loi", a-t-il rappelé. Les contrevenants qui violent de plein gré ces interdictions peuvent être condamnés à des amendes allant jusqu’à un million de dollars et à vingt ans de prison, souligne le Département du Trésor américain, cité par NBC News.

Les joueurs s’habituent à leurs équipements et ce n’est pas juste de les changer à une semaine de matches importantsCarlos Queiroz, sélectionneur de l'Iran

Depuis janvier 2016, l'administration américaine délivrait néanmoins des autorisations à des sociétés américaines afin qu'elles puissent passer des accords commerciaux avec des entités iraniennes, précise l’AFP. L’équipe iranienne portait pourtant bien des chaussures Nike lors du Mondial 2014 au Brésil, alors que l’Iran était soumis à un embargo renforcé par l’administration Obama, rappelle NBC News. De quoi provoquer la colère du sélectionneur iranien, le Portugais Carlos Queiroz. 

"Les joueurs s’habituent à leurs équipements et ce n’est pas juste de les changer à une semaine de matches importants", a-t-pesté en marge d’un entraînement la semaine dernière, demandant à la FIFA d’intervenir. La FIFA n’a pas répondu aux sollicitations de la chaîne américaine ESPN qui raconte le système D des joueurs iraniens pour trouver chaussure à leur pied. A savoir demander à des amis de leur en prêter ou en acheter de nouvelles. 


On a connu mieux comme préparation pour une grande compétition internationale.

Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter