Coupe du monde 2018 : quelle prime pour les Bleus ?

LCI

à lire et à regarder sur

PROBLÈME MATHÉMATIQUE – Partie en Russie à conquête d’une deuxième étoile sur son maillot, vingt ans tout pile après la première, l’équipe de France de football ne joue pas pour la seule gloire. Plus elle avancera dans la compétition, plus le montant de la prime que ses joueurs toucheront sera élevée.

Les discussions se sont tenues en mars. Après un déjeuner à Clairefontaine, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët s’est entendu avec Hugo Lloris, Antoine Griezmann, Blaise Matuidi et Raphaël Varane sur un détail finalement pas si minime : les primes perçues à l’issue de la Coupe du monde 2018. L’Equipe rapportait il y a quelques mois que l’accord serait semblable à celui passé pour l’Euro 2016. Les Bleus, finalistes malheureux face au Portugal, étaient chacun repartis avec 250.000 euros. Une somme qui aurait été de 300.000 euros en cas de victoire.

Les primes correspondent ainsi à 30% de la dotation versée par la FIFA à la FFF. Mais pour les empocher, les joueurs de Didier Deschamps devront au moins atteindre les quarts de finale. C’est une étape en dessous de celle fixée par le président Emmanuel Macron qui ne viendra les soutenir en Russie qu’à partir des demi-finales.

En vidéo

Macron connait-il les prénoms des joueurs de l'équipe de France ?

Lors de son comité exécutif, la FIFA, organisatrice du Mondial, a détaillé en octobre le montant des contributions versées aux équipes participantes. Ce sont 668 millions d’euros, dont 338 "sera reversée sous forme de prix", que les 32 nations participantes se partageront, soit 40% de plus qu’il y a quatre ans au Brésil. Plus une sélection va loin dans la compétition, plus la somme reçue sera importante.


Sur RMC, ce 8 juin (soit six jours avant le coup d'envoi de la Coupe du monde), Noël Le Graet, le président de la FFF, a annoncé des chiffres : "Si on va en demi-finale, ce sera 150.000 par joueur. Et en finale 280.000 euros". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter