Quand la FIFA remplace l'étoile rouge du Kremlin par une croix dans une pub pour le Mondial 2018

LCI

à lire et à regarder sur

COUAC - Dans un clip publicitaire pour la Coupe du monde 2018 en Russie, la FIFA a remplacé la célèbre étoile rouge du Kremlin au profit d'une croix. L'instance internationale a promis de refaire un clip corrigeant cette erreur avant le début de la compétition.

C'est une modification qui est loin d'être passée inaperçue. Dans un spot publicitaire de 45 secondes mis en ligne sur Youtube le 1er juin dernier et qui doit être diffusé avant chaque rencontre du Mondial 2018, la FIFA a subtilement (et malencontreusement) remplacé les fameuses étoiles rouges du Kremlin - symboles du communisme russe - par... des croix. De quoi faire tache. Ce lundi, l'instance internationale de football a promis de refaire le clip afin de corriger cette bourde embarrassante. 

Dans la vidéo en question (toujours visible ci-dessous), un ballon vole au-dessus des 11 villes accueillant les rencontres de la Coupe du Monde russe, pendant que de nombreux grands moments de l'histoire de la compétition sont diffusés dans une pyramide aux faux airs de diamant. Et au moment de survoler le Kremlin, les emblématiques tours du centre du pouvoir russe à Moscou apparaissent avec des croix à leur sommet, en lieu et place des étoiles rouges.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de la FIFA a indiqué que l'erreur avait été identifiée et qu'une "version actualisée" du spot publicitaire allait être diffusée prochainement. 

La Lufthansa également épinglée

Au rayon des couacs concernant la Coupe du monde, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a également fait des siennes après avoir diffusé un clip promotionnel vantant ses vols vers la Russie. Problème ? Les images avaient été tournées en Ukraine, pays en conflit avec Moscou depuis quatre ans. La Lufthansa a rapidement retiré le spot des réseaux sociaux et s'est excusée, expliquant avoir filmé les scènes en Ukraine, pour "des raisons logistiques".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Lire et commenter